Votez pour élire les sept merveilles du monde moderne

PATRIMOINE La liste des 7 nouvelles merveilles du monde sera dévoilée le 7 juillet 2007...

Elodie Drouard

— 

Le Taj Mahal est peint sur le visage de jeunes indiennes qui se mobilisent pour que le monument historique devienne une des Sept Merveilles du Monde, le 26 juin 2007.
Le Taj Mahal est peint sur le visage de jeunes indiennes qui se mobilisent pour que le monument historique devienne une des Sept Merveilles du Monde, le 26 juin 2007. — J. PRAKASH / REUTERS

Vous aimez faire des listes? Vous pensez que la tour Eiffel est un chef-d'oeuvre d'architecture? Ce concours est pour vous.

Tout le monde ne s'en souvient pas, mais c'est en -140 avant JC que la liste des sept merveilles du monde a été établie par le poète grec Antipater de Sidon. Sites remarquables de l'Antiquité, ils ont aujourd'hui presque tous disparus (ou il n'en reste que des ruines), hormis la pyramide de Kheops. Impossible donc de visiter les Jardins suspendus de Babylone, le Temple d'Artémis d'Éphèse, la Statue de Zeus à Olympie, le Mausolée d'Halicarnasse, le Colosse de Rhodes ou le Phare d'Alexandrie, tous détruits par des incendies ou des tremblements de terre.

Un scrutin mondial

Le monde moderne regorgeant d'endroits mythiques, un homme d'affaires suisse, Bernard Weber a pris l'initiative de compléter cette liste en lançant un grand concours permettant d'élire les sept nouvelles merveilles du monde en votant sur le site Internet de sa fondation.

Retrouvez en images les 21 sites en compétition

Lancé il y a sept ans à l'occasion des Jeux Olympiques de Sydney, chaque pays a dans un premier temps établi une liste de monuments ou sites qu'il jugeait remarquable. Un jury en a d'abord retenu 77 (le symbole, toujours le symbole...), puis finalement 21, situés sur les cinq continents, selon des critères esthétiques, historiques et architecturaux.

Si ce concours est passé quasiment inaperçu en France, il déchaîne en revanche les foules en Inde ou en Chine où les gouvernements anticipent les retombés économiques d'une telle désignation.

La polémique

Ce vote, qui a déjà mobilisé 70 millions de personnes à travers le monde, a d'ores et déjà fait de cet événement le plus grand sondage jamais réalisé au monde. Pourtant, l'initiative de Weber est loin de faire l'unanimité.

L'Unesco qui répertorie le patrimoine mondial a choisi de se désolidariser totalement de cet événement en annonçant le 29 juin dernier sa nouvelle liste des sites remarquables et protégés à travers le monde. L'organisation estime que ce scrutin focalise l'attention sur des monuments déjà connus du grand public alors que d'autres, beaucoup plus en danger, mériteraient des subventions.

Car si le site Internet de la fondation, extrêmement fréquenté, a servi à générer d'importants revenus publicitaires, ils devraient servir, à hauteur de 55%, à la restauration et la conservation des sites désignés.

Le gouvernement égyptien n'a pas lui non plus apprécié l'initiative. La pyramide de Keops faisant partie de la liste initiale, il n'était pas envisageable pour l'Egypte de postuler pour un titre qu'elle possédait depuis 2000 ans. Le site de Gizeh a donc été déclaré membre honoraire et les votes ont été suspendus.

Une cérémonie people

A quelques jours de la cérémonie prévue à Lisbonne le 7 juillet 2007 (7/07/07) qui dévoilera les sites vainqueurs, la tension monte.
Si le Colisée de Rome et la Grande Muraille de Chine font la course en tête, d'autres comme le château de Neuschwanstein en Allemagne sont déjà distancés, malgré la récente mobilisation du dirigeant de la Bavière.

De nombreuses personnalités people, comme Jennifer Lopez, Ben Kingsley et Neil Armstrong sont annoncés pour cet événement. On est décidément bien loin des considérations du poète Antipater...


Réagissez! Quels sont pour vous les sept merveilles du monde?