« Des agriculteurs du coin m'ont parlé, mais pas de mon oeuvre »

©2007 20 minutes

— 

Dans un pré d'estive, le Japonais Jun'Icgiro Ishii a installé « Rue de l'Infinité », une passerelle de bois en forme de huit qui invite à la méditation. « Beaucoup d'agriculteurs du coin sont venus me parler du bois que j'utilisais. Ils ont fauché les herbes pour m'aider et m'ont prévenu quand des tempêtes de neige approchaient... Mais ils ne m'ont jamais parlé de l'oeuvre... » Pour Beryl Marlet, coordinatrice artistique d'Horizons, « l'événement est aussi l'occasion pour les habitants du Sancy de poser un nouveau regard sur leur massif. Nous avons prouvé que nous pouvions faire de l'art contemporain en milieu rural. Maintenant, il y a un gros travail de médiation culturelle à faire auprès de la population. »

vandalisme Un préfabriqué coulé, une caravane qui flotte, une grosse crotte blanche et carrée... L'Iceberg de l'agence +2 Paysage, sur le lac Chambon, ne fait pas l'unanimité. En début de semaine, il a même été tagué. Les organisateurs d'Horizons et la municipalité ont porté plainte.