Jeux vidéo: «Super Mario Bros 3» était en fait une pièce de théâtre, révèle son créateur

JEUX VIDEO Shigeru Miyamoto répondait à des questions existentielles sur l'univers du plombier...

M.C.
«Super Mario Bros 3».
«Super Mario Bros 3». — Nintendo

Mario ravit les joueurs depuis trente ans, mais les joueurs ne savent rien de Mario. La preuve, dans cette série de questions-réponses en vidéo à laquelle s’est livré le papa du plombier, Shigeru Miyamoto.



Dans cette vidéo publiée sur le compte twitter de Nintendo UK, le créateur vedette de Nintendo répond par un signe de tête à des questions qui apparaissent à l’écran. Miyamoto confirme ainsi que oui, le personnage de Mario a bien été nommé en hommage à Mario Segale, qui louait l’un de ses entrepôts à Nintendo Amérique. Que non, il ne se ferait pas opérer par Dr. Mario. Ou que Mario casse bien les briques avec son poing, et non avec sa tête.

VIDEO. «Super Mario Maker»: Comment célébrer trente ans de «Super Mario» avec des pièces détachées

Plus surprenant, son hochement de tête affirmatif quand on lui demande si « Super Mario 3 » n’était qu’une pièce de théâtre. Mais à y réfléchir, un certain nombre d’indices pouvaient le laisser soupçonner, réunis sur cette image qui circule sur internet depuis des années. Le rideau qui se lève quand on lance le jeu, d’abord. Les blocs vissés sur le mur du fond, comme des décors de théâtre. La fin des niveaux, qui ressemble à une sortie de scène. Ou encore les plates-formes suspendues dans les cintres.


Alors qu’on savait déjà que Super Mario Bros 2 n’était qu’un rêve, voilà que Mario 3 est une farce (ou parfois une tragédie). A moins qu'il s'agisse d’une astuce de son créateur pour encourager les joueurs à devenir metteurs en scène de leurs propres niveaux dans son nouveau jeu, Super Mario Maker.