Expo «Game of Thrones»: Des centaines de fans à l’assaut du Carrousel du Louvre

POP CULTURE « 20 Minutes » est allé à la rencontre des mordus de la série américaine venus en nombre ce mardi pour admirer les costumes et les accessoires utilisés à l'écran…

Anaëlle Grondin

— 

Des centaines de fans de «Game of Thrones» patientent à l'entrée du Carrousel du Louvre à Paris pour accéder à l'exposition itinérante consacrée à l'univers de la série, le 8 septembre 2015.
Des centaines de fans de «Game of Thrones» patientent à l'entrée du Carrousel du Louvre à Paris pour accéder à l'exposition itinérante consacrée à l'univers de la série, le 8 septembre 2015. — Anaëlle Grondin / 20 Minutes

Direction Westeros ce mardi matin pour plusieurs centaines de fans de Game of Thrones. Pour la première fois, l’exposition itinérante consacrée à l’univers de la série télévisée fantastico-médiévale fait étape au Carrousel du Louvre à Paris, jusqu’au 12 septembre.

>> En images : « 20 Minutes » avait visité l’expo « Game of Thrones » en avant-première à Londres

Les réservations pour les visites se sont arrachées en un clin d’œil le mois dernier. Pour avoir une chance d’admirer les costumes et accessoires utilisés par Jon Snow, Tyrion Lannister ou Daenerys Targaryen, il fallait se lever tôt ce mardi, seule journée en accès libre.

« Les premières personnes sont arrivées à 6h pour être sûres d’être les premières à visiter l’exposition », indiquent à 20 Minutes deux agents de sécurité sur place, impressionnés. L’ouverture des portes est prévue pour 10h. En attendant, plusieurs centaines de fans emmitouflés dans des écharpes sont déjà postés entre les barrières. Certains bouquinent, d’autres pianotent sur leur smartphone ou font connaissance avec leurs voisins.

« J’espère qu’on va pouvoir s’asseoir sur le Trône de fer ! »

Besma, 31 ans, est arrivée à 8h30 au Carrousel du Louvre. Elle a fait 300 kilomètres pour s’immerger dans l’univers de Westeros. « J’espère qu’on va pouvoir s’asseoir sur le Trône de fer ! », s’enthousiasme cette caissière. « J’ai aussi vu qu’il y avait des activités interactives avec des dragons. » A côté d’elle, Anne-Sophie, 20 ans, étudiante en commerce, se retourne pour regarder la foule : « Heureusement que nous sommes arrivées aussi tôt ! »

Crédit photo : Anaëlle Grondin/20 Minutes

« Je m’attendais franchement à pire. Ça a été assez rapide », commente Raphaël, un technicien de 39 ans venu de l’Essonne, qui a posé une RTT pour découvrir l’exposition. Il a attendu une heure environ pour y accéder. « La série est exceptionnelle. Voir l’exposition permet de prolonger le plaisir et de rendre l’attente moins longue jusqu’à la prochaine saison au printemps », explique ce fan.

« Ça m’est déjà arrivé d’attendre trois heures pour une exposition »

Un peu plus loin, deux amies étudiantes, Sophie et Victoria, attendent sagement leur tour pour pénétrer dans l’espace dédié à la série de HBO. Mais elles n’en sont pas moins excitées : « C’est la première fois qu’il y a une exposition sur la série à Paris ! On est très fan. On a lu qu’il y avait une expérience en réalité virtuelle sur le Mur, et le Trône de fer. On attend longtemps mais on va tout faire ! » De son côté, Elodie, 19 ans, étudiante en cinéma, se montre très patiente également : « Je me doutais qu’il y aurait autant de monde. Mais ça m’est déjà arrivé d’attendre trois heures pour une exposition. » Dans la file, d’autres se sont « juste pointés comme ça », pour voir. C’est le cas de Maxime, un étudiant en communication de 23 ans. « Là c’est encore les vacances, j’en profite. Je n’aurais pas tout fait pour venir, sinon. Je ne pourrais pas non plus attendre deux heures », confie-t-il.

Comme beaucoup de visiteurs ce mardi matin, le jeune homme s’est fait une fausse joie en arrivant au Carrousel du Louvre. Au niveau de la galerie commerçante, seule une poignée de personnes était postée sous les grands panneaux indiquant l’exposition. Mais ce n’était pas l’entrée. Les visiteurs ont été redirigés vers un escalier menant à l’extérieur, au niveau du jardin des Tuileries… avant de réaliser que l’exposition était en fait prise d’assaut. Le chemin vers le Trône de Fer est décidément bien semé d’embûches. Même dans la vraie vie.