Frederick Forsyth, l'écrivain qui espionnait pour le MI6

LITTERATURE L'auteur du «Chacal» a révélé ce dimanche avoir effectué quelques missions pour les services secrets britanniques...

20 Minutes avec AFP

— 

Frederick Forsyth à son domicile en août 2010.
Frederick Forsyth à son domicile en août 2010. — Geoff Pugh / Rex Featur/REX/SIPA

Quand la réalité rejoint la fiction. Frederick Forsyth, auteur de Chacal ou Les Chiens de Guerre, a affirmé avoir travaillé pendant plus de 20 ans pour le MI6! L'écrivain britannique a révélé avoir effectué des missions le service de renseignement britannique, dans son autobiographie dont des extraits ont été publiés dimanche par le Sunday Times.

Sa première mission au Biafra

Alors qu'il travaillait comme journaliste indépendant en 1968, il dit avoir été approché par un membre du MI6 qui s'appelait Ronnie et souhaitait avoir «un atout au coeur de l'enclave du Biafra» où une guerre civile a eu lieu de 1967 à 1970.

«Quand je suis retourné dans la forêt tropicale, il en avait un», écrit Forsyth, 77 ans, dans ses mémoires intitulées The Outsider qui doivent être publiées le mois prochain.

Pendant son séjour au Biafra, l'écrivain a écrit des articles sur la situation humanitaire et militaire tout en gardant «Ronnie informé des choses qui ne pouvaient pas, pour diverses raisons, sortir dans les médias».

La tentative de création d'une République du Biafra par les séparatistes igbos a été écrasée par l'armée fédérale, supérieure en nombre et appuyée par la Grande-Bretagne, ex-puissance coloniale. Le blocus imposé à la région séparatiste a également provoqué une famine meurtrière: plus d'un million d'Igbos en ont péri.

Une mission en Allemagne de l'Est

En 1973, Forsyth est approché pour mener une mission pour le MI6 dans l'Allemagne de l'Est qui était alors communiste.

«Leur proposition était simple. Il y avait un atout, un colonel russe, qui travaillait pour nous depuis l'Allemagne de l'est profonde et il avait un paquet que nous avions besoin de faire sortir du pays», écrit-il.

Frederick Forsyth dit qu'il a conduit jusqu'à Dresde en Triumph décapotable et qu'il a reçu le paquet des mains du colonel russe dans les toilettes du musée Albertinum.

Le MI6 l'a aidé pour ses livres

En Rhodésie, l'actuel Zimbabwe, dans les années 1970, il lui a été demandé d'évaluer les intentions du gouvernement d'alors.

Puis, dans les années 1980, on lui a demandé de découvrir ce que le gouvernement sud-africain prévoyait de faire avec ses armes nucléaires dans le cadre du transfert de pouvoirs post-apartheid au Congrès national africain (African National Congress ANC).

L'écrivain précise également avoir reçu l'aide de plusieurs membres du MI6 pour les recherches menées pour ses livres.

Frederick Forsyth avait déjà par le passé reconnu avoir aidé à financer une tentative de putsch en Guinée équatoriale en 1973, et son livre Les Chiens de Guerre décrit une tentative de coup d'Etat dans un pays africain fictif.

Il est l'auteur de 20 romans qui se sont vendus à plus de 70 millions d'exemplaires dans le monde.