Des Pic'arts en plein pic d'amour

©2007 20 minutes

— 

Loin de la route des vacances, le festival Pic'arts fête sa dixième édition ce week-end. La scène du château de Septmonts (Aisne) accueillera ainsi de jeunes groupes locaux (dont les bouillants Pierre hait le loup), des révélations de la chanson (Jehro, Mademoiselle K), mais aussi de grosses cylindrées de la variété française, comme Zazie, Sanseverino ou Laurent Voulzy.

« Tout le monde est logé à la même enseigne et joue sur la grande scène », explique Dominique Létoffé, directeur du festival. Et ça marche : 80 % des billets partent en prévente et le site affiche toujours complet. Un succès qui s'explique aussi par la convivialité des deux cent cinquante bénévoles et l'ambiance familiale des concerts. Quand le festival a été créé en 1998, il était le seul du département. Aujourd'hui, la scène artistique et musicale locale s'est développée. Mieux, 2007 restera comme « l'année » de la Picardie avec l'émergence du phénomène Kamini, le rappeur rural, et du groupe rock déjanté qui a représenté la France à l'Eurovision, Les Fatals Picards, qui devraient faire une « apparition surprise » au festival. « On a aussi Miss France, rappelle Dominique Létoffé. Notre but est de faire connaître l'Aisne à tous ceux qui ne savent pas situer ce département sur une carte. »