Petits soldats de la Grande Armée

©2007 20 minutes

— 

Une nouvelle série BD au long cours propose un éclairage inédit sur la période napoléonienne, sous son strict aspect militaire. Chaque volume de Souvenirs de la Grande Armée (éditions Delcourt), du scénariste belge Michel Dufranne et du dessinateur serbe Alexis Alexander, fait référence à une année précise et présente une intrigue à dimension humaine (meurtre inexpliqué, insubordination, etc.) sur fond d'événement historique.

Le premier tome, 1807 ? Il faut venger Austerlitz ! met ainsi en scène une petite unité de chasseurs à cheval à la veille de la bataille d'Eylau. La sauvage exécution d'un cheval et la disparition soudaine d'un officier minent le moral de troupes déjà fort éprouvées. De facture classique, le récit se démarque en instillant un côté thriller au déroulé des faits, narrés par un officier subalterne. La force de l'album est d'ailleurs dans sa focalisation sur un groupe d'hommes simples, parfois rustres, immergés dans des manoeuvres qui les dépassent.

Sans renier son contexte historique, la série évite donc l'écueil de la pédagogie bon marché : c'est la fiction qui domine, même si dates et événements sont respectés et qu'un cahier historique de huit pages (avec cartes, frise chronologique et glossaire) clôt l'ouvrage. Alors si d'aucuns n'y voient que vulgarisation, nul doute que de nombreux lecteurs trouveront là un agréable moyen de réviser leur histoire de France.