Documentaire: Un collectionneur a un mois pour rassembler tous les jeux de la Nes de Nintendo

DOCUMENTAIRE Nintendo Quest suit la quête de ce passionné pour acquérir les 678 cartouches de la console...

M.C.

— 

Des cartouches de la console Nes
Des cartouches de la console Nes — NES Games | Flickr

Il y a des paris fous, stupides, ou insensés. Pour le profane, celui-là peut sembler être un peu les trois à la fois : rassembler, en trente jours, la totalité des jeux sortis sur la console Nintendo Nes, mise en vente aux Etats-Unis pour la première fois en 1985. Soit 678 cartouches (sorties en Amérique du Nord) qui ont traversé les années 1980 et 1990, certaines devenant des classiques de l’histoire du jeu, d’autres plongeant immédiatement dans l’oubli. Avec une contrainte supplémentaire : ne rien acheter sur internet.

Pour le réalisateur canadien Rob McCallum, l’aventure a pourtant du sens. Il propose à son ami Jay Bartlett, décrit comme un « collectionneur fanatique », de relever le défi, et décide de filmer cette quête à travers le Canada (et les Etats-Unis), tout en se penchant sur la portée de l’héritage laissé par la console de Nintendo et son fabricant. Le résultat est un documentaire intitulé sobrement Nintendo Quest, projeté ce mois-ci dans quelques salles aux Etats-Unis en attendant d’être distribué sur DVD à la fin de l’année.

« Une console qui parle à tout le monde et que tout le monde aime »

« Pourquoi nous avons choisi Nintendo, et pas un autre fabricant ? Parce que je pense que c’est une console qui parle à tout le monde et que tout le monde aime », explique Jay Bartlett dans une bande-annonce du film. L’équipe de tournage n’était d’ailleurs pas seule dans son entreprise : le projet, initialement présenté en 2013 puis de nouveau en 2015 sur la plate-forme de financement participatif Kickstarter, y a recueilli plus de 56.000 dollars (51.000 euros).

A moins de pouvoir se déplacer dans la poignée de villes où le film est projeté aux Etats-Unis et au Canada, il faudra attendre la sortie DVD pour se faire une idée de cette quête hautement spirituelle menée par un collectionneur aux interactions sociales limitées, raconte Wired, lequel « semble prédisposé aux acquisitions de masse, possédant déjà des murs couverts de figurines Star Wars et une immense statue de Jar Jar Binks dans son salon ». Et quelques centaines de cartouches Nintendo, donc.