«Il y a une sensualité incroyable alors que ce ne sont que des points»

Propos recueillis par Alice Antheaume

— 

Une femme pixélisée de l'artiste américain Roy Lichtenstein
Une femme pixélisée de l'artiste américain Roy Lichtenstein — Estate of Roy Lichtenstein New York

La Pinacothèque, lieu d’art contemporain, vient d’ouvrir ses portes à Paris et attaque fort en présentant une exposition à la fois ludique et pédagogique de Roy Lichtenstein, l’un des rois du pop art. Décryptage d’une des toiles de l’artiste avec le directeur de la Pinacothèque, Marc Erstellini.
 
«Regardez cette toile, ô combien étonnante. Elle dégage une sensualité incroyable alors qu’elle n’est composée que de points. C’est de l’art synthétique. Ici, la référence aux images de la culture américaine naissante est claire. Et notamment, aux comics, ces BD très populaires, avec des femmes ultra glamours.

Andy Warhol, autre as du pop art, était aussi déjanté que Roy Lichtenstein se montrait sérieux. Car ce dernier était un artiste profondément cultivé, capable de peindre en faisant appel à la culture européenne classique (celles de la Grèce Antique notamment) ou de revisiter Picasso, Matisse ou Cézanne.

Sa peinture était un mix entre ces deux sources, entre la culture populaire américaine et des références classiques. Un art à part dont l’apparence semble futile et désinvolte, mais qui a une vraie profondeur. Roy Lichtenstein a réussi à composer un univers en dehors du temps, quasi fantasmagorique».
 

A voir :
Exposition du 15 juin au 23 septembre 2007, à la Pinacothèque
28, place de la Madeleine
75008 Paris