A l'exception de Tidal, Prince retire sa musique des services de streaming

MUSIQUE Le « Love Symbol » se désolidarise des plateformes d’accès illimité à la musique…

C.W. avec AFP

— 

Le chanteur Prince en concert au Grand Palais à Paris, le 11 octobre 2009.
Le chanteur Prince en concert au Grand Palais à Paris, le 11 octobre 2009. — B. GUAY / AFP

Prince a-t-il définitivement fait une croix sur le streaming ? Le « Kid de Minneapolis » semble avoir entamé la procédure de divorce en retirant sa musique de la plupart des services de streaming, à l’exception de Tidal, celui du rappeur Jay Z.

Le retrait de toute sa production

Comme le rapporte l’AFP, c’est un message publié sur Spotify, le leader du secteur, qui a indiqué que l’éditeur de Prince avait « demandé le retrait de sa production sur tous les services de streaming ». Si le service fait part de cette information, il ne désespère pas et semble espérer une marche arrière du chanteur et compositeur : « Nous avons répondu à cette requête et espérons pouvoir y remettre sa musique dès que possible ».

Seul Tidal, la plateforme lancée par Jay Z en 2015 et qui connaît des débuts difficiles, diffuse encore le célèbre Purple Rain de Prince. Pour étendre son audience avec un contenu sélectif, Tidal avait mis en ligne une grande partie du « concert pour la paix » organisé par Prince en mai à Baltimore après les incidents qui ont suivi la mort d’un jeune Noir suite à son interpellation par la police.