VIDEO. Japan Expo : Cinq nouvelles séries de mangas à découvrir de toute urgence

FESTIVAL A l'occasion de la Japan Expo, du 2 au 5 juillet à Villepinte, «20 Minutes» vous propose de découvrir cinq séries de manga dont la parution vient de commencer en France....

J.M.
— 
The Heroic Legend of Arslân, de Hiromu Arakawa et Yoshiki Tanaka.
The Heroic Legend of Arslân, de Hiromu Arakawa et Yoshiki Tanaka. — ARSLAN SENKI © Hiromu ARAKAWA / Yoshiki TANAKA / Kodansha Ltd.

Jeux vidéo, série d’animation, cosplay, arts traditionnels et bien sûr… mangas. A la Japan Expo, qui se déroule du 2 au 5 juillet au Parc des Expositions Paris Nord-Villepinte, les bandes dessinées « made in Japan » sont à l’honneur… 20 Minutes vous incite à feuilleter cinq séries nouvellement publiées en France…

  • Jeu de massacre : « Secret » de Yoshiki Tonogai (Ki-Oon)

Il a l’habitude de concocter des scénarios machiavéliques. Yoshiki Tonogai s’est fait connaître avec deux séries cauchemardesques : Doubt et JudgeSecret, qui se déroule en trois tomes, raconte l’histoire suivante : un psychologue affirme détenir la preuve que, parmi six des élèves rescapés d’un tragique accident de bus, trois d’entre eux sont des meurtriers. Il leur soumet un ultimatum implacable. Les trois coupables ont une semaine pour avouer leurs crimes et se repentir, sans quoi ils seront dénoncés aux autorités… Dans ce thriller, on retrouve un des fétiches du mangaka : les masques de lapin.

  • Epique fantasy : « The Heroic Legend of Arslân » de Hiromu Arakawa (Kurokawa)

Il s’agit de l’adaptation en manga des Chroniques d’Arslân, une série de romans d’heroic fantasy de Yoshiki Tanaka. Entamée en 1986, elle compte désormais quatorze volumes, mais reste toujours en cours d’écriture. Le pitch ? A la frontière de l’Orient et de l’Occident se trouve le prospère royaume de Parse sur lequel règne le redoutable Andragoras. Le prince Arslân veut revendiquer son statut d’héritier du trône, malgré sa jeunesse et son inexpérience. A 14 ans, il prend part à sa première bataille afin de repousser l’envahisseur dans la plaine d’Atropahènes. Un jour marqué du sceau de l’infamie qui fera basculer à jamais son destin et celui du royaume de Parse. Pour dessiner cette fresque flamboyante, c’est une mangaka expérimentée qui tient le feutre : Hiromu Arakwa, 42 ans. Elle a rencontré un succès international à partir de 2001 avec Fullmetal Alchemist.

  • Fantastique frissonnant : « Ajin, semi-Human » de Gamon Sakurai et Tsuina Miura (Glénat)

Ajin a été accueilli avec enthousiasme au Japon, jusqu’à figurer parmi les nominés au prix Manga Taishō en 2014. Les ajin sont des êtres d’un genre nouveau, des immortels, peu nombreux. Dix-sept ans après l’apparition du premier cas, le lycéen Kei Nagai meurt sous les yeux de ses camarades, au Japon. Revenu à la vie, il n’a d’autre choix que de s’enfuir car sa tête est mise à prix. Une atmosphère angoissante, et un personnage vacillant entre deux identités qui rappelle les héros de L’Attaque des titans et de Tokyo Ghoul.

  • Science-fiction à suspense : « Toys of War » de Hiroyuki Oshima et Gôsuto Hage (Kana)

Dans un futur proche, les jouets ont été dotés d’une intelligence artificielle. Mais les choses ne se passent pas comme prévu, car ils se révoltent. Après une guerre contre les humains les jouets n’en gardent que les enfants pour « élever » leurs semblables. Un pitch qui n’est pas sans rappeler vaguement celui de TerminatorHiroyuki Oshima, lauréat du fameux prix Tezuka en 1995, sera en dédicace à la Japan Expo samedi et dimanche prochain.

Triangle amoureux : « Daytime Shooting Star » de Mika Yamamori (Kana)

Voici un nouveau shojo, donc plutôt destiné aux adolescentes (a priori), avec son lot de romance et de sentiments amoureux. Mais son héroïne est loin d’être cruche. Daytime Shooting Star met en scène Suzumé, une ado de la campagne dont le quotidien change radicalement quand ses parents l’envoient vivre à Tokyo. A son arrivée à la capitale, Suzumé se perd et rencontre l’ami de son oncle principal, qui s’avère… son professeur principal. Un peu cliché par endroits, ce manga se détache par ses personnages très attachants.