L’ancien manager de Joey Starr répond à ses graves accusations postées sur Facebook

POLEMIQUE Sébastien Farran a publié une lettre ouverte sur le « Huffington Post » ce mardi…

A.G.

— 

Joey Starr en février 2015 à Paris.
Joey Starr en février 2015 à Paris. — PJB/SIPA

L’ex-manager de Joey Starr n’a pas pu laisser passer ce qu’il a lu sur le compte Facebook de l’artiste. Le 27 juin, ce dernier expliquait sur le réseau social qu’il ne participerait plus jamais au Big Festival de Biarritz accusant son coorganisateur Sébastien Farran, qui a aussi géré sa carrière pendant un long moment, de partir avec la caisse. Le rappeur va jusqu’à le traiter « d’escroc ». Joey Starr a également annoncé qu’il allait le traîner devant les tribunaux pour sa mauvaise gestion lorsqu’il était son manager.

« Aujourd’hui encore ma société supporte financièrement tes "erreurs" »

Sébastien Farran a décidé de publier une lettre ouverte sur le Huffington Post pour répliquer. Remonté, il pointe du doigt « une vilaine opération de communication ». « Ne compte pas sur moi pour déballer, porter des accusations imméritées ou infondées. Tu as cru bon de le faire, ça ne place malheureusement pas le débat très haut. Mais je ne peux pour autant tout laisser dire », écrit-il.

« Tu m’accuses d’escroqueries diverses que j’aurais commises à ton détriment, te spoliant sans retenue pendant 10 ans », souligne Sébastien Farran qui réplique : « Aujourd’hui encore ma société supporte financièrement tes "erreurs". Il y a 6 ans quasiment jour pour jour tu as été incarcéré la veille d’une tournée de festivals en raison d’un mouvement incontrôlé avec une machette. Bilan : six mois de prison pour toi. Pause dans ta carrière. Rentrées financières en berne. Mais qui était là, Didier, pour régler tes factures ? Ta "bévue" a grandement endetté ma société. Et j’en suis, tu le sais aussi, encore là à payer les pots cassés. »

« Une histoire de divorce professionnel mal acceptée »

L’ex-manager de Joey Starr explique avoir adressé une requête à un juge afin de désigner un expert-comptable qui constatera ses comptes. « Ce mandataire ad hoc pourra certifier que les pièces fournies à ton conseil dès sa première demande sont exactes », écrit Sébastien Farran, assurant que s’il « y avait le monde écart », il « serait le premier à proposer réparations ».

Concernant le Big Festival de Biarritz, le manager convient que « l’équilibre financier est encore difficile à trouver ». « Mais c’est un beau combat et un bel événement. Tu ne devrais pas chercher à le ternir pour une histoire de divorce professionnel mal acceptée ». Ajoute-t-il, en s’adressant toujours à son « ami perdu ».