«50 Nuances de Grey»: Les internautes s'en prennent à E.L. James

LIVRES Une séance de questions-réponses organisée lundi sur le réseau social Twitter s'est très vite retournée contre l'auteur…

C.W.

— 

E. L. James, l'auteur de la triologie «50 Nuances de Grey», à Londres le 17 février 2015.
E. L. James, l'auteur de la triologie «50 Nuances de Grey», à Londres le 17 février 2015. — REX/REX/SIPA

En voilà une qui y réfléchira à deux fois avant de se confronter à la twittosphère. E.L. James, l’auteur de la saga à succès 50 Nuances de Grey, en a fait les frais ce lundi. A l’initiative d’une séance de questions-réponses sur Twitter, la romancière a massivement été prise à partie.

Une plume criticable

Voulant dialoguer avec ses nombreux fans grâce au hashtag #AskELJames, la romancière ne pensait peut-être pas être confrontée à autant de détracteurs. Si certains dévorent la saga, d’autres la vomissent… « Que détestez-vous le plus, une femme forte et indépendante ou la langue anglaise ? », balance un twittos :

 

« Y a-t-il un mot sûr qui pourrait vous empêcher d’écrire plus de conneries ? », riposte un autre :

 

Enrichissement sur la violence conjugale

Si en matière de littérature, les goûts et les couleurs ne se discutent pas, le fond de l’histoire, si. Rappelons que 50 Nuances de Grey porte sur la relation sadomasochiste qu’entretiennent la jeune étudiante Anastasia Steele et le dominateur Christian Grey. Or, la glamourisation de la violence et de la domination est restée en travers de la gorge de certains. « ça fait quoi de dire à des millions de femmes qu’être dans une relation abusive avec un homme, tant qu’il est riche, ça va ? », interpelle un internaute :

 

« Parfois Ana dit NON et Grey dit MAIS OUI. Ceci est un viol. Désolé, ce n’était pas une question », lance un twitos :

 

Ou encore, « Tous ces tweets négatifs qui vous sont envoyés vous semblent-ils abusifs ? Je pense que c’est assez romantique pour en faire un roman ! » :

 

Si E.L. James s’est tout de même prêtée au jeu la romancière qui s’est considérablement enrichie grâce à son Christian Grey, est peut-être un peu redescendue du son petit nuage.