«Marrakech Du Rire»: Un rendez-vous inévitable pour les humoristes?

HUMOUR Depuis cinq ans, le festival porté par Jamel Debbouze attire de plus en plus d'artistes...

Clio Weickert

— 

Eric Antoine et Jamel Debbouze au «Marrakech du rire 2015»
Eric Antoine et Jamel Debbouze au «Marrakech du rire 2015» — Laïd Liazid

« La ligue des champions du monde de l’humour ». L’énergique humoriste Alban Ivanov n’y va pas par quatre chemins, pour lui, le festival envoie du lourd. Il faut dire qu’en cinq ans d’existence, l’événement marocain porté par Jamel Debbouze n’a cessé de croître. En audiences, programmation, mais aussi en têtes d’affiches. Gad Elmaleh, Florence Foresti, Franck Dubosc, à chaque saison son invité de prestige. Le « Marrakech du rire » serait-il devenu inévitable pour les humoristes ?

« Le plus gros festival d’humour français »

Pour Anthony Kavanagh, si « rien n’est incontournable dans la vie » et que le « MDR » est avant tout « une bouffée d’air », c’est devenu un « gros festival » auquel il est important de participer. Selon lui, il s’agirait peut-être même du « plus gros festival d’humour français, même s’il ne l’est pas vraiment puisqu’il se déroule au Maroc ! ». Une délocalisation qui n’empêche pas les artistes – au contraire —, de se ruer sur l’événement.

Appréciable mais pas incontournable

« Incontournable », « exploit », « tremplin », les éloges pleuvent. Pour Nawell Madani, à l’affiche de cette 5e édition, ce festival est simplement un « plus », mais pas une étape obligatoire. « Ils y en a aussi qui réussissent bien sans », explique-t-elle, « moi je n’étais pas là l’année dernière mais j’ai fait salle comble ainsi qu’une très grosse tournée quand même ». Un événement important pour certains, pas forcément crucial pour d’autres. Mais surtout, un rayonnement non négligeable.

Une visibilité au summum

La force du « Marrakech du rire » ? Des célébrités à tout va, mais surtout une très forte visibilité. « Aujourd’hui c’est un rendez-vous annuel, il ne faut pas négliger l’émission et son impact médiatique », explique Nawell Madani. Une opinion que partage Alban Ivanov. Pour ce membre du Jamel Comedy Club, « c’est le festival le plus exposé » qui offre la possibilité aux jeunes talents de jouer aux côtés d’artistes « confirmés ». En étant diffusé chaque année sur M6 mais aussi par TV5 Monde, le gala de clôture du festival, scène prisée des humoristes, rassemble plus de 70 millions de téléspectateurs à travers le monde. Pas mal pour un artiste qui commence à percer, une valeur sûre pour celui déjà bien installé.