«Le Vagin de la reine», la grande sculpture de Kapoor à Versailles, a été vandalisée

ART CONTEMPORAIN L'œuvre «Dirty Corner» a été aspergée de peinture jaune...

20 Minutes avec AFP

— 

Anish Kapoor devant Dirty Corner, à Versailles, le 5 juin 2015.
Anish Kapoor devant Dirty Corner, à Versailles, le 5 juin 2015. — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

La plus imposante des oeuvres du sculpteur Anish Kapoor installées dans le parc du château de Versailles, une trompe d'acier à la connotation sexuelle évidente, a été vandalisée par des jets «superficiels» de peinture jaune, a-t-on appris mercredi auprès de la direction du domaine.

Aucune revendication

«Une dégradation de l'oeuvre Dirty Corner (littéralement coin sale) a été constatée mercredi matin. Il s'agit de jets de peinture superficiels. L'oeuvre est en train d'être nettoyée», a-t-on précisé de même source. L'oeuvre est souvent qualifiée dans la presse de «vagin de la reine», une formule que Kapoor affirme n'avoir jamais employée.

Installé dans l'axe principal du parc, sur le Tapis vert, ce tunnel d'acier rouillé de 60 m de long s'ouvre en direction du château par une sorte de trompe, qualifiée de «très sexuelle» par Kapoor. Le tunnel est entouré d'excavations et d'énormes blocs de pierre (jusqu'à 25 tonnes), certains peints en rouge sang.

>> Notre diaporama sur l'œuvre de Kapoor à Versailles

Aucune revendication de cet acte de vandalisme n'est parvenue à la direction du domaine de Versailles et aucun signe particulier n'a été relevé près de l'œuvre.