E3 2015: «Shenmue 3» va devenir une réalité grâce à Kickstarter

JEU VIDEO Yu Suzuki se tourne vers le financement participatif pour offrir une suite à sa saga culte sur PS4 et PC...

Philippe Berry

— 

Une image de «Shenmue 3»
Une image de «Shenmue 3» — YU SUZUKI INC

Dis, quand est-ce qu’il sort Shenmue 3 ? Parce qu’il en avait marre de répondre à cette question, le créateur Yu Suzuki, à qui l’on doit aussi Virtua Fighter, a fini par céder : la suite de cet action-RPG, qui avait marqué la courte vie de la Dreamcast de Sega il y a 15 ans, est en route.

Lundi, Suzuki a lancé le financement Kickstarter du projet pendant la conférence de Sony au salon de l’E3. Le cap des deux millions de dollars nécessaire à la réalisation du prochain opus de la série a été franchi allègrement en quelques heures.

Selon le créateur, « il s’agit d’une véritable suite de Shenmue 2 » et pas d’une préquelle ou d’un spin-off. Le directeur artistique de la saga (Tak Hirai), le scénariste (Masahiro Yoshimoto) et le compositeur (Ryuji Iuchi) sont également de la partie. Suzuki promet que le jeu reprendra « des éléments familiers de ses prédécesseurs » et disposera « d’un nouveau système de combat » pour offrir « une narration interactive ». Shenmue avait popularisé les actions scriptées (Quick time events) reprises dans de nombreux jeux modernes.

Un Français coproducteur

Si le projet se réalise, c’est notamment grâce aux efforts du Français Cédric Biscay. Le président de Shibuya International, une société qui favorise les ponts entre les entreprises françaises et japonaises, officiera comme coproducteur via son antenne Shibuya Productions. Biscay a longtemps travaillé pour régler la question de la licence détenue par Sega. « Sega conserve les droits et a accepté le projet ainsi que ses partenaires », précise-t-il à 20 Minutes.

Soyons clairs, deux millions de dollars ne suffisent pas pour créer un blockbuster. Shenmue avait coûté plusieurs dizaines de millions de dollars et avait fait un flop commercial. Mais Kickstarter permet de lancer le projet et de convaincre d’autres (comme Sony, sans doute) d’investir. Une campagne bien menée peut cependant aller très loin : le record du financement participatif est détenu par le jeu Star Citizen, qui a déjà levé plus de 80 millions de dollars.