Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
MUSIQUEStromae: «Beaucoup de rumeurs infondées ont été colportées», selon un responsable de la tournée

Stromae: «Beaucoup de rumeurs infondées ont été colportées», selon un responsable de la tournée

MUSIQUE
Maxime Gaudefroy, gérant de la société MX Evénement, travaillait sur les dates congolaises de Stromae. Il revient sur la folie médiatique qui a entouré l’annonce de l’interruption des concerts africains du chanteur…
Stromae à Coachella le 12 avril 2015
Stromae à Coachella le 12 avril 2015 - Rich Fury/AP/SIPA
Dolores Bakela

Dolores Bakela

«Nos informations sont les mêmes que celles des communiqués publiés par les équipes de Stromae. Nous ne sommes pas en contact direct avec l’artiste », prévient le gérant de la société MX Evénement, Maxime Gaudefroy, qui est rentré du Congo Brazzaville dimanche soir. Ce qui ne l’empêche pas de témoigner.

Avec ses techniciens, Maxime Gaudefroy s’est occupé du son, des lumières et de la vidéo lors du concert du mercredi 10 juin et il assure que si le chanteur n’a pas pu assurer le concert du samedi 13 juin à Kinshasa, c’est effectivement à cause d’un problème de santé dû à un traitement préventif contre le paludisme.

Ce week-end, les spéculations autour de la véracité des motifs de Stromae sont allées bon train.

La polémique autour du départ de Stromae de Kinshasa enfle

Jusqu’au moment où l’interprète d’Alors on danse a annulé l’intégralité de sa tournée d’été.

>> Stromae annule toute sa tournée d’été pour raisons de santé

« Le matériel a été chargé sur le bateau, – nous étions à son bord —, qui a passé la douane, mais on n’a pas débarqué à Kinshasa, on a été obligé de rester à quai. Et on est reparti dans l’autre sens », témoigne Maxime Godefroy, qui travaillait pour la première fois avec l’artiste belge.

Pas de problème de visa

« On a lu beaucoup de choses là-bas, qu’on n’avait pas nos visas par exemple, ce qui est faux : c’est moi qui m’en suis occupé », complète-t-il, évoquant des « contretemps » sans rapport.

Maxime Gaudefroy déplore que personne ne l’ait contacté sur place pour en savoir plus et que les rumeurs les plus folles aient circulé. « Nous avions tous un sentiment de frustration avant de rentrer, comme vous pouvez l’imaginer. C’est dur pour les organisateurs congolais [Pygma], qui vont devoir rembourser les billets et se retrouvent lésés financièrement, c’est dur pour Stromae qui aurait sans nul doute préféré continuer les concerts », termine-t-il. Ne l’oublions pas.

Sujets liés