Iggy Azalea annule un concert à une gay pride après des propos controversés

MUSIQUE La rappeuse a tenu des propos considérés comme homophobes et s’en excuse…

A.G. avec AFP

— 

La rappeuse Iggy Azalea à Las Vegas en mai 2015.
La rappeuse Iggy Azalea à Las Vegas en mai 2015. — SIPANY/SIPA

La rappeuse australienne Iggy Azalea a annulé un concert prévu lors d’un défilé en faveur des droits des homosexuels (gay pride) en Pennsylvanie, dans l’est des Etats-Unis, après des critiques relatives à des propos passés considérés comme homophobes.

Le concert du 13 juin à Pittsburgh figurait parmi les derniers encore prévus par la chanteuse, qui avait annoncé au début du mois l’annulation de sa tournée nord-américaine.

« Propos irréfléchis »

Azalea s’est excusée lundi soir pour ses déclarations passées, en assurant soutenir les droits des homosexuels et des transgenres. « Je crois sincèrement à l’égalité. Malheureusement quand j’étais jeune, j’ai utilisé des mots que je n’aurais pas dû employer », a expliqué la chanteuse âgée de 25 ans dans un communiqué. « La dernière chose que je souhaite est que des propos irréfléchis que j’ai tenus soient interprétés comme le reflet de ma personnalité », a-t-elle ajouté.

Azalea, utilisatrice prolifique des réseaux sociaux avant de s’en éloigner suite à cette polémique, avait écrit dans un tweet en 2010 : « Quand des gens se parlent en se chuchotant à l’oreille, je pense toujours que ce sont des homos ».

« Le changement ne peut venir que des discussions »

Des militants des droits des homosexuels avaient protesté contre la venue d’Azalea à la gay pride de Pittsburgh. Bruce Kraus, président du conseil municipal de Pittsburgh, qui est homosexuel, avait soutenu des appels à un boycott du concert de la rappeuse.

L’association organisatrice de l’événement, la Delta Foundation de Pittsburgh, qui défend la cause homosexuelle, s’est dite « désolée que la tête d’affiche divise ainsi la communauté ». « Mais nous pensons que le changement ne peut venir que des discussions », a-t-elle fait valoir.

Attaques d’Azealia Banks

Première femme blanche à rencontrer le succès dans le monde du rap, traditionnellement noir, Iggy Azalea a connu une popularité grandissante grâce à son album « The New Classic », sorti l’an dernier. Mais elle a aussi été critiquée, notamment par la rappeuse noire Azealia Banks, qui l’a accusée de manquer d’authenticité quand elle chante avec un accent noir américain.