La Sacem appelle à ne «pas baisser la garde» contre la piraterie musicale

MUSIQUE Deux administrateurs du site de diffusion de films et musique piratés ont été interpellés cette semaine... 

20 Minutes avec AFP

— 

Un téléchargement
Un téléchargement — ALIX WILLIAM/SIPA

La Sacem, la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, a appelé vendredi à «ne pas baisser la garde» dans la lutte contre la piraterie après le démantèlement cette semaine d'un site illégal de films et de musique.

«Il ne faut absolument pas baisser la garde», a dit à l'AFP David El Sayegh, secrétaire général de la Sacem, présent au Midem, le salon international de l'industrie musicale qui s'est ouvert vendredi à Cannes. «Il faut continuer à diligenter des enquêtes et continuer à disposer d'un arsenal juridique susceptible d'organiser la régulation», a-t-il ajouté.

«L'offre illicite, c'est le pire concurrent de l'offre légale (services de streaming et de téléchargement légaux, ndlr). Même si la piraterie est moins prégnante en matière musicale qu'en matière audiovisuelle, ça reste un phénomène préoccupant contre lequel il faut se battre», a poursuivi le responsable de la Sacem.

Deux administrateurs d'OMGTORRENT interpellés cette semaine 

Deux administrateurs du site internet «OMGTORRENT» spécialisé dans la diffusion de films et de musiques piratés, ont été interpellés cette semaine et renvoyés devant le tribunal correctionnel de Châlons-en-Champagne pour contrefaçon. L'enquête a permis de démanteler le site de partage et de téléchargement qui mettait à la disposition des internautes des milliers de films et de séries télévisées, des logiciels ainsi que des centaines d'albums de musique.

Le préjudice causé aux auteurs de ces productions artistiques est estimé à plus de 7 millions d'euros, selon les enquêteurs.

La Sacem est l'origine de cette action avec l'Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (Alpa), a précisé M. El Sayegh. «Il y a une dizaine ou une quinzaine de cas comme celui-ci chaque année, mais celui-là était particulièrement actif», selon le secrétaire général de la Sacem.