Le célèbre chanteur sénégélais Thione Seck inculpé pour une affaire de faux billets

JUSTICE Divers médias locaux ont fait état de la découverte dans sa maison de fortes sommes en faux billets d'euros et de dollars...

20 Minutes avec AFP

— 

Thione Seck et Youssou Ndour, en 2012, à Dakar.
Thione Seck et Youssou Ndour, en 2012, à Dakar. — SEYLLOU / AFP

Le chanteur Thione Seck, grand nom de la musique sénégalaise, a été écroué mardi soir à Dakar après avoir été inculpé de tentative d'escroquerie et blanchiment d'argent dans le cadre d'une enquête sur des faux billets, selon ses avocats, précisant qu'il rejetait toutes les accusations.

Thione Seck, 60 ans, a été arrêté le 27 mai au soir, à son domicile à Dakar par la gendarmerie et placé en garde à vue à la suite d'une enquête sur d'importantes transactions en devises étrangères, impliquant ses entourages professionnel et familial, selon divers médias locaux, qui ont fait état de la découverte dans sa maison de fortes sommes en faux billets d'euros et de dollars.

Après deux retours de parquet, Thione Ballago Seck a été présenté mardi à un juge, qui l'a inculpé de «détention de signes monétaires, tentative d'escroquerie, association de malfaiteurs et blanchiment d'argent» et placé sous mandat de dépôt, a affirmé à l'AFP Me Ousmane Sèye, coordonnateur des avocats de la défense.

Une enquête de plusieurs mois

«Devant le juge, il a tout démenti» et s'est à son tour «constitué partie civile», a ajouté Me Sèye: il a porté plainte pour s'être lui-même fait escroquer de 85 millions de FCFA (près de 130.000 euros) par un des suspects de l'enquête. L'avocat a rejeté «les différents montants avancés dans la presse» comme sommes en devises retrouvées au domicile du chanteur, allant de 6,5 milliards à 42 milliards de FCFA (de près de 10 millions à plus de 64 millions d'euros). «Dans son procès-verbal de perquisition, la gendarmerie a dit avoir saisi du papier vert estimé à un million d'euros», soit près de 656 millions de FCFA, «nous, nous demandons comment du papier peut être estimé à un million d'euros et nous attendons l'ouverture des scellés», a dit Me Sèye.

D'après le journal privé Le Quotidien, généralement bien informé sur les affaires judiciaires, le chanteur s'est retrouvé mêlé à l'enquête, en cours «depuis de longs mois», visant des suspects de blanchiment d'argent, dont un ressortissant africain - un Ivoirien, selon certains médias, un Malien, selon d'autres. Cet homme, présenté comme un des cerveaux supposés de l'opération, a été arrêté en même temps que Thione Seck. Lors d'une perquisition au domicile de ce suspect, les gendarmes ont retrouvé «toute une industrie de fabrication de la fausse monnaie», a écrit Le Quotidien dans son édition de lundi.