Japan Expo 2015: Des invités de marque, une championne de cosplay et de la cuisine traditionnelle

EVENEMENT La programmation du festival, qui se déroule du 2 au 5 juillet prochain au Parc des Expositions Paris Nord-Villepinte, a été dévoilée ce mardi…

Joel Metreau

— 

Negima ! Le maître magicien, un manga de Ken Akamatsu. Lancer le diaporama
Negima ! Le maître magicien, un manga de Ken Akamatsu. — Ken Akamatsu / Kōdansha LTD

De cinq jours l’année écoulée, on repasse à quatre pour la 16e édition : du 2 au 5 juillet. Mais la Japan Expo espère bien accueillir autant, si ce n’est davantage, de visiteurs qu’en 2014, soit 240.000 personnes. « Nous sommes heureux que la Japan Expo contribue à l’approfondissement des relations entre la France et le Japon à travers sa pop culture et la culture traditionnelle », déclarait solennellement Yoshihiro Higuchi, représentant de l’ambassade nipponne, ce mardi, juste avant que le programme soit dévoilé. Hé bien approfondissons ensemble.

Les 20 ans de la série culte « Evangelion »

En guise de guest star, voici Yoshiyuki Sadamato, le character designer et mangaka renommé pour avoir travaillé sur Evangelion. La saga culte de science-fiction, déclinée en manga en films et mangas, fête d’ailleurs ses 20 ans cette année. Une exposition lui sera consacrée. Yoshiyuki Sadamato a aussi collaboré au superbe long-métrage d’animation La Traversée du temps et à un autre film de Mamoru Hosoda, le chef-d’œuvre Les Enfants loups, Ame et Yuki. Dans le domaine du manga, Ken Akamatsu viendra dédicacer la série qui l’a rendu célèbre en France : Love Hina (1,8 million d’exemplaires vendus dans l’Hexagone), ainsi que sa dernière série Negima ! Le maître magicien.

Une cosplayeuse adulée par 1,4 million de personnes

Aux petits matins de la Japan Expo, des clones de Naruto se bousculent dans le RER. Que serait le festival sans ses plus ou moins jeunes visiteurs vêtus dans les costumes de leurs héros préférés ? Pour distinguer les candidats au concours de cosplay, l’expertise d’un membre du jury sera particulièrement appréciée, puisqu’il s’agit d’Yaya Han. Une femme, au 1,4 million de fans sur sa page Facebook, qui a construit tout un business autour de ses fringues et de son image. Elle ne laisse rien au hasard : même son nom est une marque déposée. Yaya Han fait des apparitions dans des web-séries et elle vient d’ajouter à sa panoplie vestimentaire le personnage de Shao Jun, tiré du jeu vidéo Assassin’s Creed Chronicles : China.

La cosplayeuse Yaya Han. - Roger Kisby

Des bornes de « Street Fighter V »

Côté jeu vidéo, on compte sur la présence de Yusuke Kosaki, qui a notamment créé le design des personnages de Fire Emblem : Awakening. Un jeu de stratégie sur Nintendo 3DS qu’on ne saurait que trop conseiller tellement il est intelligent, drôle et captivant. Yuji Horii, lui, représentera la série des jeux de rôle Dragon Quest auxquels il a participé à la création. Il reviendra sur la naissance de Dragon Quest Heroes, dont la sortie sur PlayStation 4 est annoncée en France par Square Enix pour la fin de l’année. Les fans de jeu vidéo se réjouiront aussi que le jeu de baston Street Fighter V sera jouable en avant-première lors de la Japan Expo.

Le groupe Luce Twinkle Wink. - DR

 

Dédicaces, conférences, défilés de mode, concerts… La Japan Expo inaugure aussi cette année un espace Washoku, dédié à la nourriture japonaise. « On ne veut pas que les visiteurs se contentent de manger apprennent à cuisiner dans cet espace de démonstration et de rencontre », explique Thomas Sirdey, cofondateur du festival. Une cuisine à traiter avec le plus grand respect. En 2013, ces traditions culinaires japonaises ont été inscrites par l’Unesco au patrimoine culturel immatériel de l’humanité.