Elie Semoun se dit choqué par la France, «un pays raciste»

REACTIONS Le comique s'inquiète de la diffusion des idées du FN, combattues il y a 20 ans... 

Do.Ba.

— 

Elie Semoun
Elie Semoun — ETIENNE CHOGNARD/TF1/SIPA

Elie Semoun ne rit plus. Heureux dans sa carrière, bientôt sur le départ pour le Marrakech du rire afin de présenter son one-man-show A Partager, le comédien joue sa pièce Le Placard, diffusée en direct sur D8. A cette occasion, l’ancien acolyte de Dieudonné a évoqué le climat délétère qui règne en France, « un pays de racistes ».

« Je trouve que la société est vachement violente. Je me sens agressé », a-t-il expliqué à TVMag. L’humoriste s’avoue même choqué. Pour lui, un fautif. « Le Front national. Quand un parti politique dit ce que soi-disant on pense tout bas, beaucoup en déduisent qu’il n’y a plus de problème et qu’on peut répéter ces conneries », analyse Elie Semoun.

Elie Semoun n’est « pas une victime »

La peur de l’étranger et autres craintes sont pour lui « des idées démagogiques » combattues il y a vingt ans par des intellectuels. Aujourd’hui, elles sont totalement « banalisées », poursuit-il.

« Les gens n’ont plus honte de passer à la télé à visage découvert pour dire : "Oui, je vote Front national", "Oui, je pense qu’il y a trop d’Arabes", "Oui, je pense que la religion musulmane est une religion dangereuse" ». L’artiste conclut, optimiste : « Tout va bien. Une fois, un mec m’a fait un doigt d’honneur, mais je ne suis pas une victime. Les gens m’aiment beaucoup et réciproquement ! »