Un artiste chinois interpellé pour s'être moqué du président Xi Jinping

CENSURE Dai Jianyong a été arrêté par la police pour avoir réalisé une photo « irrespectueuse » du président de la République populaire de Chine…

C.W. avec AFP

— 

Une photo de Dai Jianyong postée sur son compte Instagram
Une photo de Dai Jianyong postée sur son compte Instagram — Capture d'écran Instagram

L’art ne fait toujours pas rire la Chine. Un artiste chinois a été arrêté pour s’être moqué de Xi Jinping, le président de la République populaire de Chine. L’objet du délit ? Une photographie représentant le numéro un le nez froncé avec une moustache.

Querelleur et fauteur de troubles

Dai Jianyong, le délinquant artistique, a été interpellé par la police de Shanghai ce mercredi 27 mai, accusé de « provoquer des querelles et de fomenter des troubles ». Selon l’ONG Chinese Human Rights Defenders (CHRD), cette inculpation pourrait lui faire encourir cinq ans de prison.

Une moustache qui ne passe pas

Peu connu sur la scène artistique, Dai Jianyong s’est spécialisé dans la photographie et réalise des séries de portraits – inoffensifs — de personnes aux visages froncés, qu’il poste sur les réseaux sociaux. Malheureusement, il s’est « attaqué » à celui qui ne fallait pas. Dans un photomontage, l’artiste a détourné un cliché de Xi Jinping, numéro un chinois et secrétaire du parti communiste.

 

Selon Wu Tun, un ami de l’artiste cité par Radio Free Asia, il s’agirait d’un « portrait satirique de Xi Jinping, en combinant son propre visage et celui de Xi sur Photoshop ». Le détail qui ne passe pas, c’est la moustache qui selon certains, ressemble à celle d’Adolf Hitler…

Politique de la censure

Comme le rappelle l’AFP, l’image des dirigeants chinois est très sensible, et de nombreux contrôles sont effectués par les autorités pour veiller au grain. D’autant que ce président en particulier, Xi Jinping, aurait lancé une répression destinée à réduire au silence les critiques du régime. Rappelons qu’Ai Weiwei, l’un des artistes les plus connus de Chine, vit toujours sous surveillance suite à son incarcération en 2011, et ne peux quitter le pays.