Dany Laferrière fait son entrée à l'Académie Française

HONNEURS L’auteur d’origine haïtienne fera son entrée officielle jeudi dans la vénérable institution après avoir reçu ce mardi son épée à l'hôtel de ville de Paris…

Do.Ba. avec AFP

— 

Dany Laferrière
Dany Laferrière — IBO/SIPA

Dany Laferrière devient Immortel. L’écrivain de 62 ans, né à Port-au-Prince, en Haïti et installé à Montréal fait officiellement son entrée à l’Académie Française ce jeudi. Il sera accueilli par Amin Maalouf à 15 heures et occupera le fauteuil d’Hector Bianciotti, le deuxième fauteuil également occupé par Montesquieu en son temps.

Lors de son intronisation, ce grand lecteur du poète américain Walt Whitman, auquel il voue un quasi-culte, de Maurice Blanchot, de Boulgakov, Simenon ou Gombrowicz portera un costume confectionné au Québec par Jean-Claude Poitras, avec un col semblable à celui du libérateur d’Haïti, Toussaint Louverture.

Auparavant, son épée lui aura été ce mardi soir à l’hôtel de ville de Paris, des mains de l’académicen Jean d’Ormesson. Elle est signée du sculpteur haïtien Patrick Vilaire.

https ://twitter.com/mariannepayot/status/603235143986356224

https ://twitter.com/BernardLehut/status/603231730061938689

« La langue est à tout le monde »

L’auteur de Comment faire l’amour avec un nègre sans se fatiguer ou du Journal d’un écrivain en pyjama avait été élu au premier tour de scrutin avec 13 voix sur 27 votants, devenant ainsi le 726e académicien depuis la création de l’institution, premier Haïtien et premier Québécois à en faire partie. Dany Laferrière, qui « refuse de se laisser enfermer dans l’image de « l’écrivain noir »» ne souhaite pas se présenter « comme le défenseur d’une langue, d’une région, d’une manière d’être. La langue est à tout le monde ».

Il a reçu le prix Médicis 2009 et le Grand Prix du livre de Montréal pour son roman L’énigme du retour, qui raconte son retour en Haïti après la mort de son père. Son oeuvre est habitée par son enfance haïtienne, île de résistance(s) qu’il a dû quitter en 1974 quand Jean-Claude Duvalier a régné sur le bout de terre.