Musique en streaming: Le ministère de la Culture crée une mission de médiation

REMUNERATION Elle est chargée de trouver un terrain d'entente entre les plateformes en ligne et les créateurs...

20 Minutes avec AFP

— 

Au total, le streaming a généré 1,87 milliard de dollars l'an dernier, contre 1,85 milliard de dollars pour la vente de CD, aux Etats-Unis
Au total, le streaming a généré 1,87 milliard de dollars l'an dernier, contre 1,85 milliard de dollars pour la vente de CD, aux Etats-Unis — David Mcnew Getty

La ministre de la Culture Fleur Pellerin a confié mercredi une mission de médiation sur la musique en streaming (lecture sans téléchargement) à Marc Schwartz, chargé de trouver un terrain d’entente entre les plateformes en ligne et les créateurs.

Offrir à tous une juste rémunération

Le conseiller-maître à la Cour des comptes aura pour mission de « faire converger les parties prenantes et d’aboutir à un accord, d’ici fin septembre 2015 » pour une juste rémunération de tous les acteurs, indique un communiqué du ministère de la Culture. Ancien directeur financier de France Télévisions, Marc Schwartz est également l’auteur d’un récent rapport sur le groupe audiovisuel public qui fait office de feuille de route pour les années à venir.

Au menu des négociations entre les plateformes de streaming (Deezer, Spotify, etc.) et les ayants droit (auteurs, maisons de disques…) : la définition d’une structure de rémunération et de la répartition des revenus issus des exploitations numériques de la musique, explique le communiqué.

Des droits d’auteur dérisoires

Les maisons de disques voient depuis quelques mois le streaming comme leur planche de salut pour endiguer la baisse continue des ventes de CD depuis le début des années 2000. Mais ce nouveau mode d’écoute ne fait pas que des heureux : nombre de musiciens et chanteurs estiment que les droits d’auteur qui leur sont reversés sont dérisoires.