Au moins cinq raisons de profiter de Geekopolis ce week-end

CULTURE Un programme riche et inédit attend les visiteurs de ce 3e festival des cultures de l’imaginaire, qui se tiendra ces samedi 23 et dimanche 24 mai…

Anaëlle Grondin

— 

Beaucoup de festivaliers viennent en cosplay à Geekopolis.
Beaucoup de festivaliers viennent en cosplay à Geekopolis. — ISA HARSIN/SIPA

Vivement le week-end ! Pour sa troisième édition, le festival des cultures de l’imaginaire Geekopolis va accueillir les passionnés de tous les univers geeks samedi et dimanche à Paris. Vous êtes amateur de science-fiction, de manga, de steampunk, de fantasy, de sciences ou encore de nouvelles technologies ? Au moins cinq raisons de profiter de Geekopolis.

1. S’immerger dans d’autres univers. Geekopolis veut être le festival dont le visiteur est le héros. Pas question de rester passif en déambulant à travers les cinq quartiers thématiques du festival étalés sur 15.000 mètres carrés : 80 % de l’espace est consacré à des activités (ateliers, conférences, démonstration, etc.) Le festival proposera cette année trois Escape Rooms (Prizoners, Team Break et La Pièce), jeu en équipe grandeur nature de plus en plus plébiscité. Dimanche, une partie géante de Loup-Garou, très populaire dans la culture geek, devrait attirer de nombreux amateurs. Vous pourrez aussi participer à un atelier de coiffure Game of Thrones, à un atelier de maquillage FX (effets spéciaux) « De l’acteur aux gueules cassées de Sin City » ou encore à un atelier de customisation d’objets steampunk.

2. Partager un moment de complicité avec vos enfants. Geekopolis est un rendez-vous familial. Vos enfants pourront s’immerger avec vous dans vos univers préférés. Vous serez un papa ou une maman fièr(e) de voir votre bout de chou gagner un match de Quidditch, inspiré du sport de la saga Harry Potter. Vous pourrez aussi l’aider à détruire un mur de château fort avec une catapulte taille réelle. Le festival organise également un atelier de construction et de programmation de robot, un atelier de création d’origami ou encore une démonstration de R2D2 taille réelle.

3. Mieux connaître les génies du mal. Les méchants fascinent par leur personnalité complexe. Alors que la galerie Arludik consacre une exposition aux méchants de Disney jusqu’au 30 mai et que le sociologue François Jost vient de publier le livre Les nouveaux méchants : Quand les séries américaines font bouger les lignes du Bien et du Mal, Geekopolis s’intéresse aussi aux génies du mal dans les différents univers représentés. Vous pourrez ainsi apprendre la langue noire de Sauron et la langue des elfes noirs de la Terre du Milieu ou encore assister à des conférences passionnantes sur cette thématique (« Les méchants dans l’univers victorien et inspiration steampunk », « Le Mal au féminin dans la pop-culture », etc.)

4. Faire des rencontres très sympathiques. Sur place, vous aurez l’occasion de croiser Marcus, figure incontournable du jeu vidéo en France. Vous pourrez aussi rencontrer le testeur de jeux sur Internet Le Joueur du Grenier, entre autres seigneurs geeks français. Geekopolis a également invité des personnalités internationales très attendues. La créatrice de mode britannique Kato, l’un des visages les plus reconnaissables de la communauté steampunk, sera là. Tout comme l’auteur britannique de « hard science-fiction » et de space opera Alastair Reynolds, lauréat de plusieurs prix littéraires pour son Cycle des Inhibiteurs.

5. Apprendre à cuisiner des plats geeks. Les auteurs du magnifique livre Gastronogeek seront à Geekopolis pour des démonstrations et cours de cuisine d’inspiration geek. Peut-être pourrez-vous ensuite épater vos convives plus tard à la maison avec un sabayon à la pulpe d’orange et chocolat noir rappelant l’œil de Sauron dans Le Seigneur des Anneaux.

Informations pratiques :

Samedi 23 mai de 9h30 à 19h et dimanche 24 mai de 9h30 à 18h. Paris Expo Porte de Versailles, Hall 3.

Prix des billets : 1 jour : 20 euros. 1 jour enfant : 10 euros. 2 jours : 38 euros. 2 jours enfant : 18 euros.