Diam's de retour à la télé dimanche dans «Sept à Huit»

TELEVISION Eloignée des caméras ces dernières années, l’ex-rappeuse sera dimanche sur TF1 pour la promotion de son livre «Mélanie Française et musulmane»…

A.L.
— 
Diam's, en 2012 sur TF1 dans
Diam's, en 2012 sur TF1 dans — TF1

Il y a trois ans et demi, Diam’s faisait sensation en apparaissant pour la première fois voilée sur TF1, dans Sept à Huit. C’est dans la même émission, et à nouveau pour faire la promotion d’un livre, son deuxième, que l’ex-rappeuse fera son retour ce dimanche 24 mai sur TF1, interviewée par Thierry Demaizières.

Après le succès de son autobiographie en 2012, qui s’était écoulée à près de 80.000 exemplaires selon Hebdo Musique Mag, Diam’s, qui se fait désormais appeler Mélanie Georgiades, signe Mélanie Française et musulmane, aux éditions Don Quichotte. Elle en a révélé la couverture et la quatrième de couverture sur Twitter, à quelques jours de la parution en librairie, ce jeudi 21 mai.

La renaissance de Mélanie Georgiades

Les fans trépignent d’impatience. Ce qui les attend ? Le récit de celle qui a désormais « acté sa renaissance », écrit son éditeur sur son site. « Elle revient ainsi sur les jours d’après la sortie de son premier livre, et les réactions, violentes ou bienveillantes des médias, de l’opinion publique mais aussi de son public et de son entourage. Elle renoue notamment avec des proches que sa conversion avait éloignés d’elle ; elle se rapproche de sa mère, et surtout retrouve son père, le grand absent de sa jeunesse », promet notamment son éditeur.

« Rétablir des vérités à propos du terrorisme qu’on attribue à l’islam »

L’islam sera également au cœur du livre. « Cependant celle qui vit sa foi comme un témoignage de paix et de sérénité veut aussi rétablir des vérités à propos du terrorisme qu’on attribue à l’islam et qui – selon ses mots – n’est le fait que d’égarés en perdition et d’ignorants. Elle veut raconter comment la foi l’a au contraire adoucie, apaisée, soignée et guérie de ses blessures. Et veut tendre une main à ceux qui ont peur de l’Islam, une main chaleureuse et pacifique. »

Au moment des attentats de Charlie Hebdo, Diam’s était sortie de son silence pour exprimer sur Facebook son « horreur et [sa] tristesse devant les actes inexcusables qui se sont produits ».