Culture: Aurélie Filippetti tacle «l'austérité», Manuel Valls lui répond

POLEMIQUE Elle a rappelé ce dimanche sur France Info qu'elle avait lutté contre la baisse du budget de la Culture...

Do.Ba. avec AFP

— 

Aurélie Filippetti le 8 avril 2015 à Paris
Aurélie Filippetti le 8 avril 2015 à Paris — COLLOT/SIPA

Aurélie Filippetti ironise sur la sortie de Manuel Valls. Ce dimanche, le Premier ministre, de passage au Festival de Cannes a concédé que c’était une « erreur » et un « signe négatif » que d’avoir baissé le budget de la Culture en 2013 et en 2014. « Il n’est jamais trop tard pour reconnaître ses erreurs. Je me suis battue pendant deux ans pour lutter contre cette baisse du budget », a rétorqué la ministre de la Culture et de la Communication des gouvernements Ayrault 1 et 2, puis de Valls 1 ce dimanche sur France Info.

La femme politique qui a repris sa liberté depuis août 2014 précise qu’à son arrivée, Manuel Valls a entendu son message. « Je n’ai pas du tout été écoutée par Jean-Marc Ayrault ni par François Hollande à l’époque puisque le budget de la Culture a baissé de 6 % sur les deux premières années, ce qui était du jamais vu, même sous la droite », a-t-elle taclé.

Manuel Valls salue le travail de Fleur Pellerin

Et selon elle, l'« austérité » « continue » malgré la stabilisation en 2015 du budget de la Culture. Pour preuve, elle donne l’exemple des « 150 festivals qui vont être annulés » en raison des économies demandées aux collectivités locales, qui ne peuvent plus les financer. L’ancienne ministre a déploré que l’on privilégie le budget de la Défense à celui de la Culture.

Opposition absurde, a répliqué Manuel Valls sur France Culture. Le Premier ministre a contredit Aurélie Filippetti avec qui il affirme pourtant n’avoir pas envie de polémiquer. Ce qui compte, c’est que les collectivités locales continuent d’être soutenues. Il souligne que ces dernières ne sont « pas obligées de saccager leur budget de la Culture ». Et en a profité pour saluer l’actuelle ministre de la Culture, Fleur Pellerin, « qui a toutes les marges pour travailler, qui est talentueuse et qui travaille bien ».