VIDEO. Eurovision 2015: Et les favoris pour succéder à Conchita Wurst sont...

PRONOSTICS La finale de la 60e édition a lieu samedi, mais fans et bookmakers ont déjà un avis sur la question...

Fabien Randanne

— 

Le groupe Il Volo représente l'Italie à l'Eurovision 2015.
Le groupe Il Volo représente l'Italie à l'Eurovision 2015. — JLJ/ZOJ/WENN.COM/SIPA

Vingt-sept chansons en lice, mais un seul gagnant. Ce samedi, la bataille sera rude sur la planète Eurovision. Une poignée de favoris se détachent nettement chez les bookmakers et chez les fans. 20 Minutes fait le point sur les forces en présence.

>> Cliquez sur l’image ci-dessous pour découvrir notre « 21e Minute » consacrée à l’Eurovision

Visuel « 21e Minute » - Candidats de l’Eurovision - Respective Broadcasters/EBU

 

 

Les favoris : Suède, Italie et Australie

La Suède, qui a déjà remporté le concours cinq fois, dont la dernière fois en 2012, fait quasiment partie des favoris tous les ans. Cette année, Måns Zelmerlöw ne déroge pas à la règle. Son Heroes, plébiscité par le fan-club français de l’Eurovision, s’accroche solidement à la première place du côté des bookmakers. Pourtant, le morceau n’a rien de très original, il sonne comme le Lovers of the Sun de David Guetta. Rien de très fou fou, donc.

 

Côté beaux gosses et belles voix, les Italiens d’Il Divo se posent là. Ce trio, disque d’or en France il y a quatre ans avec leur album éponyme, est un sérieux prétendant à la victoire finale. Ils chantent le « Grande Amore » en italien, soit la langue la plus appropriée qu’il soit pour un tel sujet. Classique, un brin propret, mais puissant.

 

Les bookmakers misent aussi beaucoup sur l’Australie. Nous, un peu moins. Certes, la chanson est plutôt efficace, et Guy Sebastian, star en son pays, a de vraies qualités de performer, mais ce n’est pas ce titre qui sort le plus du lot. Nul doute que le statut de « pays invité » (sa victoire serait historique) explique cet enthousiasme pour le pays natal de Tina Arena qui pourrait donc alleeeeeer trèèèèèès hauuuuuuut.

Les outsiders : L’Estonie, la Norvège et la Slovénie

Ils ont de faux airs de Benjamin Biolay et de Keren Ann. Le duo estonien Stig Rästa et Elina Borg ont longtemps été en tête des favoris avant de perdre peu à peu du terrain, assez injustement car leur Goodbye to Yesterday est l’un des meilleurs morceaux en lice…

 

Dans un concours où certains optent allègrement pour les paillettes et le kitsch, le duo norvégien choisit la sobriété. Pour ne pas dire la solennité. Le titre de la chanson, A Monster Like Me (Un monstre comme moi), ne sent pas non plus la joie de vivre. Ce parti pris pourrait leur permettre de se démarquer et leur rapporter pas mal de points. Assez pour s’imposer ?

 

Here for You du duo slovène Maraaya donne envie de se déhancher dès la première écoute. Les bookmakers ne le classent qu’à la neuvième position mais le titre est plébiscité du côté des fans. Seul bémol : le gimmick du casque audio, que la chanteuse porte lors de chacune de ses prestations, y compris dans le clip. Le placement produits a ses limites !

Le cas particulier : La Finlande

La chanson de la Finlande est la cinquième plus grosse favorite pour les bookmakers, mais elle semble déplaire à presque tout le monde. Le pays scandinave, qui s’était imposé pour la première fois de son histoire en 2006 avec le monster rock de Lordi semble miser sur le punk pour rééditer l’expérience. Difficile de dire si l’animosité envers le morceau est due à son genre musical ou au fait que les membres du groupe PKN soient autistes ou trisomiques. Certains crient en effet à l’instrumentalisation ou redoutent un vote de « pitié ». Il faut savoir que le groupe existe depuis 2010, que ses membres font de la musique même si ce n’est pas celle qui passe sur les bandes FM et que leur participation est donc tout à fait légitime.

Et la France dans tout ça ?

 

Lisa Angell trouverait « génial » de finir dans les cinq premiers. Sa ballade, N’oubliez pas, ne sonne peut-être pas très trendy, mais la chanteuse a du coffre et convaincra sans doute les jurys de professionnels (dont les voix comptent pour moitié dans les résultats finaux). Sa première répétition, dimanche, a fait sensation. Elle figure désormais en douzième position du côté des favoris des bookmakers. Si l’émotion est au rendez-vous sur la scène de Vienne au soir du 23 mai, Lisa Angell a toutes ses chances de finir dans un Top 10 qui échappe à la France depuis 2009.