Lacrim, Coco Tkt...: Quatre rappeurs en cavale qui ont défié la police

MUSIQUE Condamnés, pour des motifs divers, ils n'ont pas pour autant arrêté leurs activités musicales...

Dolores Bakela

— 

Le rappeur Lacrim
Le rappeur Lacrim — instagram Lacrim

Le rappeur Lacrim, récemment condamné pour détention d'armes, reste introuvable. Mais il donne régulièrement des nouvelles de ses projets musicaux sur les réseaux sociaux, afin de faire la promotion de sa mixtape R.I.P.R.O 1, prévue pour le 1er juin. Il n'est pas le seul rappeur à avoir nargué la police alors qu'il était en cavale. 20 Minutes vous rafraîchit la mémoire.

Coco Tkt

En 2006, le rappeur avait été condamné à sept ans de prison après le braquage d'un bureau de Poste et s'était évadé de prison au cours d'une permission, trois mois avant la fin de sa peine. Selon lui, sa demande de conditionnelle avait été refusée, car elle survenait au même moment que les événements de 2005 à Villiers-le-Bel, d'où le rappeur est originaire, comme il l'avait confié dans une interview. Sa cavale, durant laquelle il avait enregistré et produit son album Retour aux sources, servait selon lui à dénoncer «l'envers du décor» en prison. Le rappeur est actuellement de nouveau incarcéré.

Mister You

Dénoncé par un proche en 2007, il est condamné à cinq ans de prison pour une affaire de trafic de stupéfiants. Le jeune homme, originaire de Paris, fuit dans le Sud mais en profite pour continuer de bâtir sa carrière artistique. Il fera notamment un duo avec Maitre Gims en 2009 sur sa mixtape Arrête You si tu peux. Il avait même donné un entretien au site Fluctuat où il expliquait sa cavaleCette dernière s'est arrêtée en 2010 dans le quartier de Barbès à Paris alors qu'il était de retour dans la capitale...

Weld El 15

Malgré sa condamnation en 2013 à deux ans de prison ferme, prononcée par contumace par le tribunal de première instance de Ben Arous, le rappeur tunisien a continué à défier la police. Ala Yaacoubi, alias Weld El 15, avait sorti un clip Boulicia Klebs où il rappait que les policiers mériteraient d’être «égorgés à la place du mouton de l’Aïd». Expliquant qu'il n'avait pas confiance dans la justice de son pays, il avait refusé de se rendre pour une question de liberté d'expression. Durant sa cavale, il avait même prévu de dédicacer une chanson à Rached Ghannouchi, président du parti islamiste Ennahda, et au chef de l'État, Moncef Marzouki. De nombreux blogueurs et soutiens ont pris la défense du rappeur. Il a été relaxé en décembre 2013 après quatre mois de fuite. 

Lacrim

Il a été condamné le 20 mars dernier à trois ans de prison pour détention d'armes après avoir utilisé une Kalachnikov dans un clip, expliquant au tribunal que cela faisait «plus vrai». Le rappeur ne s'était pas présenté à ses quatre jours de procès. Malgré cette condamnation, l'artiste continue de faire la promotion de son projet discographique R.I.P.R.O 1. dont la sortie est prévue le 1er juin: il l'avait annoncé en décembre dernier sur les réseaux sociaux, où il poste des photos de lui, dont celles utilisées pour la promotion de son premier album Corleone sorti à la rentrée dernière. La dernière en date est une photo postée depuis un bar en Thaïlande.