«Blurred Lines»: Pharrell Williams et Robin Thicke réclament un autre procès

MUSIQUE Les avocats des deux artistes pointent des erreurs dans le premier jugement... 

Dolores Bakela
— 
Pharrell Williams et Robin Thicke en juin 2013
Pharrell Williams et Robin Thicke en juin 2013 — Frank Micelotta/AP/SIPA

Pas question de rester sur une condamnation pour plagiat pour Robin Thicke et Pharrell Williams. Les deux artistes avaient été reconnus coupables d'avoir copié un morceau du chanteur Marvin Gaye pour créer leur tube planétaire Blurred Lines. Mais leurs avocats souhaitent qu'un nouveau procès soit ouvert, comme l'ae révélé The Hollywood Reporter dimanche. Les conseils des deux chanteurs, au cours d'une requête au juge chargé de l'affaire vendredi, ont estimé que la précédente instruction s'est faite au détriment de ses clients. 

Audience le 29 juin

Ils ont déploré que le premier procès ne s'était pas limité à la partition de deux morceaux, mais avait inclus d'autres éléments, tels que les témoignages de la musicologue Judith Finell ou ceux de Robin Thicke, affirmant qu'il voulait faire un titre dans le genre de Got to Give It Up de Marvin Gaye. 

Condamné, Pharrell Williams doit verser 7,4 millions de dollars, soit le double de ce que lui a rapporté Blurred Lines. Injuste selon les avocats qui se basent sur les musicologues qui ont signalé que 5% du morceau seulement rappellent Got to Give It Up, le morceau plagié selon les plaignants. Le juge Kronstadt en charge de l'affaire fera part de ses conclusions sur ces éléments lors d'une audience le 29 juin.