Hellfest: Le site du festival a été vandalisé

FAITS DIVERS A Clisson, près de Nantes, des tags hostiles à l'événement, dédié à la musique métal, qui doit se tenir en juin, sont apparus dans la nuit de samedi à dimanche... 

Anaëlle Grondin et Annabelle Laurent

— 

CLISSON, le 15/06/2012 Le Hellfest, festival de HARD METAL ROCK
CLISSON, le 15/06/2012 Le Hellfest, festival de HARD METAL ROCK — FABRICE ELSNER/20 MINUTES

«Vade Retro», «Saint-Michel sauve-nous», «Ave Maria»… Des dizaines de tags et de croix vendéennes ont été retrouvés ce dimanche à Clisson en Loire-Atlantique sur le site du Hellfest, le plus célèbre et le plus grand festival de métal de France, a confirmé Ben Barbaud, son créateur, à 20 Minutes. «Le terrain sur lequel se déroule le festival est un parc arboré entretenu toute l’année pour avoir un site agréable. Il y a eu des plantes et arbres coupés, au moins une centaine, a-t-il constaté. Certains vont pouvoir être replantés, d’autres non. Des clôtures ont aussi été cassées.»

Ben Barbaud dit ne pas être dupe: «Les messages sont assez explicites pour que l’on puisse pointer du doigt nos opposants historiques, les opposants religieux: ceux qui n’ont jamais vu d’un bon œil le Hellfest. On découvre que certains illuminés de Dieu vont très loin pour "protéger" leur religion.»

«Le climat actuel en France est propice à ce genre de passages à l’acte» 

Jamais de telles dégradations n'avaient été constatées sur le site du festival, qui fait pourtant régulièrement l’objet de menaces depuis sa création en 2006, et doit se tenir les 19, 20, 21 juin prochains avec Slipknot, Faith no More, Scorpions, Marilyn Manson ou encore Motörhead à l'affiche. «Auparavant il y avait seulement eu des intimidations sur Internet. Ils n’avaient pas le courage de se montrer à visage découvert», s’inquiète Ben Barbaud.  «On va redoubler de vigilance. On sait que le climat actuel en France est propice à ce genre de passages à l’acte.»

Le créateur du festival a indiqué à 20 Minutes qu’il allait porter plainte ce lundi après-midi. «Il y aura certainement une surveillance accrue de la part de la gendarmerie», a-t-il ajouté. Ben Barbaud explique que le montage du festival commence officiellement ce lundi. Le matériel sera de plus en plus présent sur le site et l’équipe chargée de faire le montage dort traditionnellement sur place dans des caravanes. «Cela devrait dissuader nos opposants, espère l’organisateur, même si on ne sait pas jusqu’où les gens peuvent aller.»

«J-47, 1er avertissement»

Ce dernier répète (pour la énième fois) que «le Hellfest est un festival de musique pour les passionnés de musique», rien de plus. «Certains groupes peuvent être provocants, oui. Le hard rock a toujours été une musique contestataire», plaide Ben Barbaud avant de rappeler: «Le festival n’a jamais été un tremplin pour des messes noires ou rassemblements satanistes.»

Pour les dix ans du festival, les organisateurs continuent donc à se battre comme au premier jour. Non seulement une manifestation des opposants au Hellfest est prévue ce jeudi à Clisson mais le message suivant figure parmi les tags découverts sur le site dimanche: «J-47, 1er avertissement.» Pour Ben Barbaud, pas question de se laisser intimider. Rien ne viendra bousculer l’organisation du festival cette année.