Preview BD: Découvrez 10 planches de «Sex criminals», le plus torride des comics

BD Les éditions Glénat et «20 Minutes» ont le plaisir de vous présenter un album qui mixe fun, érotisme et super pouvoirs...

Olivier Mimran

— 

«Sex criminals» (extrait)
«Sex criminals» (extrait) — © Matt Fraction, Chip Zdarsky & éditions Glénat Comics 2015

On dit de l’Amérique que c’est la notion la plus puritaine qui soit. Pas si évident, si l’on en croit l’énorme succès commercial remporté outre-atlantique par le dernier projet du scénariste américain Matt Fraction et du dessinateur canadien Chip Zdarsky: malgré -ou grâce à…- son côté franchement «olé olé», Sex criminals y fut l’un des plus gros cartons de l’année 2014. Une véritable prouesse pour un titre indépendant au pays des super-héros en collants moulants. Pour 20 Minutes, Matt Fraction analyse, non sans humour, le phénomène qui a changé sa vie professionnelle. Retrouvez son témoignage à la suite de la preview ci-dessous. Bonne lecture!

ATTENTION! POUR PUBLIC AVERTI!

© 2014 Milkfed Criminal Masterminds, Inc. & Zdarsco Inc. All Rights reserved. Originally published in the U.S. by Image Comics Inc. © 2015 Glénat pour l'édition française

Résumé: Suzie a un secret: pour elle, chaque jouissance arrête le temps… littéralement! Jon a un problème: il déteste sa vie, son travail et cette satanée malédiction qui lui attribue le même «pouvoir» que Suzie. Tout devrait les séparer -à part cette drôle d’aptitude liée au sexe-, et pourtant... Pour la première fois dans leurs vies de solitaires endurcis, ils se retrouvent… à deux! Et ensemble, ils vont utiliser leur don de figer le temps (grâce au sexe, doit-on le rappeler?) pour accomplir ce dont tout jeune couple normalement constitué rêverait: braquer des banques. En commençant par celle où travaille Jon. Avec l’argent récolté, ils pourront peut-être sauver la bibliothèque de Suzie?

Le grand saut

Qu’est-ce qui a bien pu pousser un scénariste à produire une oeuvre qui prend le contre-pied de ce qui lui a apporté la renommée? Parce que passer d’Uncanny X-Men, Iron Man, Fantastic 4, Hawkeye etc à Sex criminals semble vraiment culotté dans un pays qui n’a d’yeux que pour ses icones aux muscles saillants. «Pour être sincère, j’ai juste eu envie, après plusieurs années à écrire des bandes dessinées de super-héros sous franchise (Marvel, notamment), de créer quelque chose de totalement différent», confie Matt Fraction. «C’était aussi un moyen de de “recharger mes batteries” et de continuer à ressentir de l’intérêt pour l'écriture»

Carton plein

De là à se lancer dans un projet dont l’intrigue tourne autour du sexe, il y a un pas de géant que Fraction et Zdarsky n’ont pas hésité à franchir. Et bien leur en a pris: «aux USA, Sex criminals est un succès de malade», s’enthousiasme Matt Fraction. «Il y a eu six réimpressions du premier numéro et les ventes culminent maintenant à plus de 100.000 copies! c’est de la démence absolue». Et à l’engouement populaire s’ajoute une multitude de distinctions prestigieuses: Eisner Award et Harvey Award de la meilleure nouvelle série 2014, “meilleure nouvelle série” pour le quotidien USA Today et “comics de l’année” pour le Time Magazine!


Pourtant, «Chip et moi pensions que le titre ne durerait que quatre numéros», concède Matt Fraction. «Nos familles et nos potes nous disaient que nous allions saborder nos carrières, que nous étions dingues. Il y a même des boutiques qui ont refusé de vendre notre bouquin - y compris Apple pour sa version numérique».

Coups de reins vs coups de poings

«Beaucoup de gens affirment que la seule différence entre les comics de super-héros et la pornographie, c’est qu’au lieu de copuler, les super héros se mettent des super-coups de poing. Chip et moi sommes finalement les premiers à tirer profit, avec cynisme, de ces divergences en les fusionnant», rigole Matt Fraction. Pour autant, ses héros, même s’il s’agit de gens tout à fait ordinaires, disposent quand même d’un super-pouvoir (pour mémo, le temps se fige lorsqu’ils atteignent l’orgasme). «Oui, mais ça a le même effet qu’une bombe fumigène lors de l’attaque d’une banque: ça masque avantageusement ce dont le livre parle vraiment. Comme des plaisanteries très crues sur le sperme, par exemple (rires)».

L’artiste hip-hop Adam WarRock a consacré une chanson à Sex Criminals

Devant ce triomphe inattendu, beaucoup seraient tentés de réorienter définitivement leur carrière. «Pas moi», précise Fraction, «même si, pour l’instant, la fierté et la joie de créer une oeuvre aussi personnelle dépassent toutes les satistactions professionnelles que j’avais connues jusque-là. Tant ça se passera aussi bien et que j’aurai de quoi nourrir mes enfants, c’est ce à quoi je veux me consacrer pour le moment. Mais Marvel, DC et tous les autres sont de merveilleux bacs à sable remplis de jouets amusants… du coup, je n’arrive pas à imaginer que je ne travaillerai plus jamais avec eux.»

«Next on TV»

Hollywood lorgnant toujours sur les «poules aux oeufs d’or», Universal a vite acquis les droits de Sex criminals. Son adaptation en série tv est d’ores et déjà actée… et en cours d’écriture: «C’est mon épouse (la scénariste de comics Kelly Sue Deconnick) et moi-même qui nous chargerons du script. D’ailleurs, on rentre juste de Los Angeles où on a commencé à y travailler. C’est vraiment une période folle, folle, folle!»

SEX CRIMINALS t1 «Un coup tordu», de Matt Fraction & Chip Zdarsky - éd. Glénat, 19,95€