Jardiner en ville: Cinq conseils pour réussir son petit espace vert

JARDINAGE Pour cultiver plantes et fleurs en balcon ou en terrasse, il est impératif de tenir compte de certaines règles. Voici quelques astuces…

Joel Metreau

— 

Petit matériel de jardinage. Lancer le diaporama
Petit matériel de jardinage. — Sipa

Pour cultiver en balcon ou en terrasse, certaines règles sont impératives. 20 Minutes vous propose quelques astuces…

Cerner les contraintes

Terrasse ou balcon, les contraintes ne s’exercent pas de la même manière. Des bacs sur une terrasse privée ne dérangent personne. «Mais si on possède un balcon dans un appartement ou dans un immeuble, il existe une législation entre les particuliers régie par la copropriété», pointe Pascal Laforge, coach jardin et créateur de jardins pour l’enseigne Truffaut. Il faut donc se soucier du poids offert par la résistance du balcon ainsi que de la hauteur de la végétation.

Choisir ses plantes

Le choix des plantes est large, selon la place et l’exposition au soleil. Pour un espace à  l’ombre, le gardénia est  recommandé. «Mais il n’existe pas d’interdits, assure Fabienne du site My Little Jardin. Le choix doit davantage s’effectuer en fonction de l’investissement en termes de temps du jardinier. Et si, comme la majorité des gens, on ne dispose pas d’un temps très important, il faut privilégier les plantes peu délicates ou pas sensibles aux maladies», comme les œillets d'Inde, les myosotis... Déconseillés: les rosiers, qui nécessitent un entretien, et la glycine, aussi belle qu’envahissante.

Une terrasse en ville. - Sipa

 

Réussir son potager

La citrouille? Mais quelle idée! «Les pommes de terre et les courgettes prennent de la place, les melons aussi. Il faut s’intéresser aux variétés naines, explique Fabienne. Sans problème, on peut faire pousser des radis et des tomates cerise. Les carottes aux racines courtes ont moins besoin de terre. » Pour cultiver des framboisiers, il faut par exemple prévoir au moins 25 centimètres de profondeur. Allez, il y a beaucoup de possibilité, de quoi avoir un vrai plaisir de la récolte.

Jardiner en ville: Les citadins aiment cultiver leurs coins de nature sur leur balcon

Se soucier des saisons

Les remparts de la ville n’arrêtent pas les saisons. «L’hiver, il faut faire attention au gel, observe Frédéric Rochette, directeur associé de MonEden. Car, dans les petits pots, le froid menace plus vite les racines.» L’été, c’est évidemment l’arrosage qui s’impose dans des milieux où la terre est plus réduite et sèche vite.

Penser global

Les esthètes ne plantent pas n’importe comment. «Pour optimiser la moindre surface, il s’agit de penser en trois dimensions: l’horizontal, le vertical et le volume», remarque Fabienne. Afin de l’aménager au mieux, elle propose une «base de persistants: des buis, des fusains, soit des arbustes qui ont un faible développement et restent verts tout le temps.» Point positif: on peut en tailler les formes.