Le «cirque contemporain», star en pleine mutation du festival Hautes Tensions

FESTIVAL Le parc de la Villette accueille le festival Hautes Tensions jusqu’au 12 avril 2015…

Benjamin Chapon
— 
Spectacle Super Sunday présenté au festival Hautes Tensions à la Villette
Spectacle Super Sunday présenté au festival Hautes Tensions à la Villette — Petter Hellman

Mais au fait, c’est quoi le cirque contemporain? Alors que débute, au parc de la Villette, le festival Hautes Tensions (jusqu’au 12 avril), désormais dédié au cirque et rien qu’au cirque, la question se pose. «Même entre nous, c’est un débat ouvert, rigole Raffaella Benanti. Il est très difficile de donner une réponse unique.»

La programmatrice du festival Hautes Tensions liste des «éléments caractéristiques mais pas nécessairement réunis.» Outre les techniques propres au cirque, comme l’équilibre, la contorsion ou des agrès inventés plus récemment, un spectacle de cirque induit souvent «une prise de risque, la notion de prouesse et, le plus souvent, la circularité.» Pour autant, il existe des spectacles de cirque sans danger, ni exploit physique avec un public «en frontal»…

Des spectacles pointus

Alors du coup, c’est quoi le cirque contemporain? «Théoriquement, c’est une création, c’est de la recherche, énonce Raffaella Benanti. Ce n’est pas une simple suite de numéros comme au cirque traditionnel. Il y a une écriture et une dimension esthétique novatrice.» A Hautes Tensions, en outre, les spectacles présentés sont ceux de compagnies émergentes. «Nous faisons un travail d’accompagnement à la création, explique la programmatrice. Je privilégie la diversité et les spectacles pointus.»

Depuis plus de trente ans, le monde du cirque est secoué par des créateurs qui ont réinventé le genre. La Villette, à Paris, est pour eux, depuis 1990, une terre d’accueil privilégiée. «Nous voulons continuer à être un laboratoire pour cette nouvelle forme artistique. Nous sommes les spectateurs privilégiés, et les acteurs aussi un peu, de ses évolutions.»

Auparavant dédié au cirque et à la danse hip hop, le festival Hautes Tensions est désormais uniquement centré sur le cirque contemporain. Pour autant, il témoigne de l’ouverture des artistes de cirque aux autres pratiques artistiques. «C’est dans les gênes du nouveau cirque, estime Raffaella Benanti. Il y a de tout dans le cirque, de la musique, de la danse, des arts plastiques, de la performance. Les artistes de cirque sont très ouverts aux autres disciplines. Peut-être qu’un jour, les autres disciplines seront, elles aussi, ouvertes au cirque. Les choses évoluent, mais certains clichés perdurent.»