Shaun le mouton et Wallace et Gromit s'exposent au musée Art Ludique

EXPOSITION La nouvelle exposition du musée Art Ludique met en vedette les studios Aardman, créateurs de Wallace et Gromit...

Caroline Vié

— 

La scènes de banquet dans Les Pirates! Bon à rien, mauvais en tout, visibleau musée Art Ludique
La scènes de banquet dans Les Pirates! Bon à rien, mauvais en tout, visibleau musée Art Ludique — Art Ludique/Aarman

Le fruit de quarante ans de travail des studios Aardman, firme de Bristol qui donna naissance, entre autres, à MorphShaun le mouton ou Wallace & Gromit, rassemblée dans une exposition: c'est L'art qui prend forme, à partir de samedi au musée Art Ludique à Paris.

Une véritable dimension artistique

«Je suis émerveillé et épaté car j'avais oublié certaines œuvres», murmure Peter Lord, réalisateur et membre fondateur des studios Aardman, en évoluant entre les nombreux croquis préparatoires et cinquante décors mettant en scène les personnages en plasticine. Après les dessins du studio Ghibli, Diane et Jean-Jacques Launier ouvrent les portes de leur musée des quais de Seine aux amoureux de la pâte à modeler animée. «Etre représenté dans un musée comme celui-ci est une consécration parce que cela prouve que nous sommes pris au sérieux, explique Peter Lord. Notre travail est si minutieux que nous avons parfois tendance à oublier sa dimension artistique».

La précédente expo du musée Art Ludique, c'est ici

British à 300%

Bateau pirate géant, plateau de tournage reconstitué, banquet aux mets très particuliers ou salle à manger typiquement anglaise transportent le visiteur en Grande-Bretagne. «Il est vrai que nos films ont une saveur anglaise très reconnaissable. Notre maîtrise de la pâte à modeler et notre identité culturelle sont ce qui différencie Aardman des autres studios», dit Peter Lord, réalisateur des Pirates! Bons à rien, mauvais en tout (2012).

Signes distinctifs: l'impressionnante dentition de la plupart des personnages. Ou les intérieurs des maisons, fourmillants de détails et qui fleurent bon la bergamote des meilleurs thés anglais. «C'est l'une des raisons de notre succès: les autres pays trouvent nos films exotiques.»

Un pur émerveillement

«Après des expositions consacrées à Pixar, Marvel et Ghibli, se pencher sur Aardman semblait un suite logique, explique le directeur du musée Jean-Jacques Launier. Nous avons travaillé main dans la main avec les responsables du studio venus sur place pour mettre en lumière leurs œuvres». Avant la sortie du long-métrage Shaun le mouton le 1er avril prochain, cette exposition épatante permet de comprendre comment ce sympathique ovidé et ses poteaux ont vu le jour. On en reste bouche «bêêêê».