Jacques Dutronc et Serge Gainsbourg: «Je le détestais et il me détestait»

MUSIQUE Jacques Dutronc raconte aussi un épisode ou Serge Gainsbourg s'était amusé à faire la circulation en Corse...

M.C.
— 
Serge Gainsbourg et Jacques Dutronc en 1987.
Serge Gainsbourg et Jacques Dutronc en 1987. — BENAROCH/SIPA

Au début, il y avait comme un cactus entre les deux chanteurs. Jacques Dutronc, interviewé par Nikos Aliagas sur Europe 1 samedi, à deux jours de la sortie de l’album hommage Joyeux anniversaire M’sieur Dutronc, revient sur ses amitiés avec d’autres artistes, comme Johnny ou Serge Gainsbourg.

A propos de sa rencontre avec son vieil ami Gainsbourg, il se souvient de débuts difficiles: «C’est Françoise (Hardy) qui me l’avait fait rencontrer et je le détestais, parce qu’il me détestait.» «C’est comme sur scène, poursuit le chanteur, si on sent que les gens vous aiment on les aime...»


Les deux grands timides se lient rapidement d’amitié et Jacques Dutronc évoque un épisode où Serge Gainsbourg s’était amusé à faire la circulation à l’Ile rousse, en Haute-Corse: «Il sifflait, il a fait un embouteillage gigantesque. C’est monté jusqu’à 20km plus loin. Ca a fini à la gendarmerie avec un barbecue.» «C’était Dieu le père, dit-il encore à propos de l’homme à tête de chou, il avait tous les enfants à ses pieds.»