«Sid Meier’s Starships»: A la conquête de la galaxie à bord de vaisseaux spatiaux

JEU VIDEO Ce jeudi sort «Sid Meier’s Starships», petit et agréable jeu de stratégie au tour par tour, qui consiste à construire son empire dans la galaxie en commandant une flotte de vaisseau…

Joel Metreau

— 

Des vaisseaux dans Sid Meier's Starships. Lancer le diaporama
Des vaisseaux dans Sid Meier's Starships. — 2k / firaxis

La modestie de Starships renvoie à celle de son créateur, Sid Meier, qui reconnaît quand même l’entière paternité sur ce jeu de stratégie. Son nom est accolé à tous les Civilization, la franchise qui l’a rendu célèbre, mais sur Starships, l’Américain explique avoir mis les mains dans le code. «Pour les autres, en général, je me tiens à portée des développeurs s’ils ont une question», assure-t-il à 20 Minutes.

Contrôler une flotte de vaisseaux spatiaux

Le précédent jeu de sa boîte, Firaxis, Civilization: Beyond Earth envoyait le joueur coloniser des planètes et leurs vies extra-terrestres. «Avec Beyond Earth, la société Firaxis a créé une histoire très intéressante: l’humanité quitte la Terre pour créer une civilisation sur une autre planète. Starships, c’était l’occasion d’ajouter un chapitre à cette histoire.» Cette fois, il s’agit de contrôler une flotte de vaisseaux spatiaux. Mais pourquoi ne pas l’avoir intégré comme contenu additionnel au précédent? «On voulait un jeu séparé, avec des mécaniques différentes, et une attention portée au personnage que vous interprétez: l’amiral d’une flotte, qui conçoit et construit des vaisseaux spatiaux, les emmène en mission pour combattre. La mécanique de Civilization n’aurait pas fonctionné, estime Sid Meier. On voulait un peu plus d’action.»

A lire : Sid Meier revient sur sa carrière et l'origine de la franchise Civilization

Le plaisir de l'anticipation

Plus d’action, il ne faut pas exagérer, il ne s’agit pas de viser fébrilement tout ce qui bouge, mais d’étendre son empire galactique face à ses concurrents. Marque de fabrique de Firaxis, Starships fonctionne au tour par tour. Pas de doute il s’agit bien d’un jeu de stratégie, où on peut mesurer les conséquences de ses actes. «C’est ce qui fait son attrait. On peut prendre le temps d’imaginer ce qui va se passer dans le futur. On construit mentalement sa propre histoire en anticipant ce qui va se passer.»

Le jeu de stratégie Sid Meier's Starships. - 2k / firaxis

 

Rejouer une nouvelle partie, toujours différente

Le plaisir de peser le pour et le contre, de se tromper, d’attendre le prochain tour, de se tromper, de perdre, puis de recommencer. «Le concept de rejouabilité est très important pour tous nos jeux, avec une carte et une mission toujours différentes au début. Le joueur sait que sa partie est unique.» Pas étonnant dès lors que l’équipe de développement passe un tiers de son temps à essayer son jeu. En revanche, le thème des vaisseaux spatiaux est moins original, à l’image du MMORPG Eve Online ou des plus récents Endless Space et Elite Dangerous. Sim Meier assume. Il en rêvait de son jeu inspiré de ses souvenirs télévisés et cinéma de Star Trek et de Star Wars.

A space operas grand public, simplicité d’accès à Starships. D’ailleurs, le jeu est aussi proposé sur iPad. «On a d’abord conçu le jeu pour PC et Mac, mais on s’est aperçu qu'il pouvait fonctionner sur iPad, grâce à sa puissance et son écran tactile, qui remplace très bien le clavier et la souris. Sur les appareils mobiles, on s’aperçoit que le genre du jeu de stratégie devient de plus en plus populaire. Le PC c’est notre maison, mais il y a vraiment une occasion d’étendre l’expérience du jeu.» Et de passer encore d'autres nuits blanches.

Sid Meier's Starships, sur iPad, PC et Mac, en téléchargement uniquement, pour un prix d'environ 15 euros.