VIDEO. Sean Penn fait «un gros doigt» à ceux qui le critiquent pour sa blague aux Oscars

POLÉMIQUE La boutade de Sean Penn à l'égard d'Alejandro González Iñárritu est mal passée auprès de certains? L’acteur-réalisateur refuse de présenter ses excuses et déplore que ses détracteurs n'aient pas saisi l'ironie de ses propos…

Alice Coffin

— 

Sean Penn et Alejandri Innaritu
Sean Penn et Alejandri Innaritu — Jordan Strauss / SIPA

«Mais qui a donc filé une Green Card [une carte de résident permanent permettant à un étranger de s'installer et de travailler légalement aux Etats-Unis] à ce fils de p...?» C'est ainsi que Sean Penn, invité à remettre la statuette du meilleur réalisateur lors de la dernière cérémonie des Oscars, a annoncé, après avoir ouvert l’enveloppe, que le metteur en scène de Birdman, le Mexicain Alejandro González Iñárritu avait gagné. La plaisanterie n’a pas été du gout de tout le monde. Certains ont estimé, notamment sur Twitter, que cette saillie avait des relents xénophobes et racistes. Alejandro González Iñárritu a, pour sa part, trouvé la plaisanterie «hilarante».

 

Sean Penn supris par «l'étendue de la bêtise»

Interrogé sur le sujet ce week-end, Sean Pen, connu pour son activisme, a répondu à l’Associated Press. Il a précisé qu’il tenait à ce qu’Iñárritu, dont il est proche, soit le premier à comprendre dans la salle qu’il avait gagné. Par ailleurs, il a affirmé être «toujours surpris par l’étendue de la bêtise. Je n’ai absolument aucune excuse à faire. En fait, j’ai juste envie de faire un gros doigt pour…tous ceux qui sont assez débiles pour ne pas comprendre qu’il s’agit d’ironiser sur ce pays qui est si xénophobe. Si les idées de certains triomphaient, d’aussi grands réalisateurs qu’Alejandro ne pourraient pas travailler dans ce pays. Dieu merci, ce n’est pas le cas.»