Emma Thompson veut lancer une grève de l’impôt en Grande-Bretagne

REVOLUTION L’actrice britannique et son mari veulent pousser le gouvernement britannique à lancer des poursuites contre les fraudeurs fiscaux…

B.Ch.
— 
L'actrice britannique Emma Thompson à Londres le 7 décembre 2014
L'actrice britannique Emma Thompson à Londres le 7 décembre 2014 — Nils Jorgensen/REX/REX/SIPA

L’actrice britannique et son mari, acteur lui aussi, Greg Wise, ont annoncé au Guardian qu’ils comptaient arrêter de payer leurs impôts. Le couple espère d’ailleurs que leur exemple sera suivi. L’objectif de cette grève de l’impôt sur le revenu a pour objectif de faire pression sur le gouvernement pour qu’il engage des poursuites contre les clients fraudeurs de la banque suisse HSBC. Le scandale consécutif aux révélations par Le Monde de listes de noms de clients de cette filiale, est particulièrement retentissant en Grande-Bretagne.

La prison pour l’exemple

Emma Thompson qu’elle ne paierait «plus un seul centime» à l’Etat tant que les fraudeurs ne seront pas en prison. L’actrice, oscarisée en 1993 pour son rôle dans Retour à Howards End, et son mari sont prêts à aller en prison pour leur cause. Le couple souhaite que leur exemple soit suivi et que d’autres personnes décident «d’arrêter de payer leurs impôts jusqu’à ce que chacun paie les siens.»

Plus d’un millier de clients britanniques de HSBC sont soupçonnés de fraude fiscale sans que le gouvernement britannique n’ait décidé de poursuite. En France et en Belgique, les services fiscaux ont lancé des enquêtes sur la base des listes de clients dévoilées par Le Monde. Emma Thompson, entre autres, accuse le gouvernement de David Cameron protège HSBC, banque britannique.