«Cats» vu par le compositeur star Andrew Lloyd Webber: On va miauler à la rentrée

COMEDIE MUSICALE Le compositeur Andrew Lloyd Webber a reçu «20 Minutes» à Londres pour un entretien exclusif afin de parler de «Cats» qui se jouera cet automne à Paris...

- De notre envoyée spéciale à Londres, Caroline Viéé

— 

La troupe anglaise de Cats
La troupe anglaise de Cats — Stage Entertainement

Quand les buveurs de sang du Bal des vampires auront tiré leur révérence fin juin, le Théâtre Mogador, à Paris, se mettra à l'heure des félins avec Cats, géniale comédie musicale qui remplit les salles internationales depuis 1981. «Le concept est simple: brosser des portraits de chats en s'inspirant des poèmes de T.S. Elliott», explique le compositeur Andrew Lloyd Webber que 20 Minutes a rencontré à Londres.

>> Réserver pour Le Bal des vampires est encore possible. Des images du show par ici.

Une star de la comédie musicale

Considéré comme l'un des plus grands noms des musicals avec des triomphes comme Le fantôme de l'Opéra, Evita ou Sunset Boulevard, Andrew Lloyd Webber avoue avoir conservé une véritable tendresse pour Cats. «C'était risqué comme concept que de mulitplier les saynètes avec différents matous. Je me souviendrais toujours de l'instant où j'ai compris que cela allait fonctionner en voyant les spectateurs scotchés dans la salle». Le public français pourra découvrir le show cet automne et commencer à réserver ses places à partir de ce jeudi 19 février.

Un spectable éblouissant

Une trentaine de chats évoluent sur une scène transformée en décharge à leur taille. Ils rivalisent de chorégraphies époustouflantes et de chansons entraînantes dont la plus célèbre, Memory, a connu une carrière en dehors de la pièce notamment grâce à une reprise de Barbra Streisand. «Les comédiens entourent les spectateurs et les entraînent dans leur monde jusqu'à leur faire oublier qu'ils ne sont pas en présence de véritables félins», explique Webber. Reste à traduire les chansons et à dénicher les interprètes parfaits: un casting est organisé à Mogador les 23 et 24 février prochain. 

Un lieu idéal

Le compositeur est particulièrement enchanté de voir le spectacle se remonter à Paris où il avait connu une première exploitation en demie-teinte en 1989. «Je viens de visiter le théâtre et je dois avouer qu'il me sembre parfait pour ma pièce», dit-il avant d'avouer, pensif: «Il est impossible d'expliquer un succès comme celui de Cats. Je suis un amoureux des chats et il faut croire qu'ils m'ont rendu leur affection.» Après avoir vu les yeux brillants des Anglais dégustant ce show éblouissant au Palladium de Londres, on se dit que les Français ne pourront que craquer pour ces félins-là.