Pour Hayao Miyazaki, les caricatures de Mahomet étaient une «erreur»

CULTURE Le réalisateur de film d’animations et père des studios Ghibli s’est exprimé à la radio japonaise au sujet des caricatures de «Charlie Hebdo»…

A.L.

— 

Hayao Miyazaki, le 3 mars 2014, à Tokyo.
Hayao Miyazaki, le 3 mars 2014, à Tokyo. — NEWSCOM/SIPA

Dans une interview à la radio japonaise TBS, le père des studios Ghibli Hayao Miyazaki s’est exprimé au sujet de l’attentat contre Charlie Hebdo et de la publication des caricatures de Mahomet. «A mon sens, c’est une erreur de caricaturer des figures vénérées par d’autres cultures. C’est une bonne idée d’arrêter de faire ce genre de choses», a assuré le réalisateur de Princesse Mononoké et du Voyage de Chihiro, comme le rapporte le site Kotaku. 

Caricaturer les dirigeants politiques de son propre pays

Le réalisateur n’est pas opposé à la satire, mais il y voit des limites. «Les caricatures devraient surtout concerner les hommes politiques de votre pays». D’après 47News, il ajoute: «Cela semble juste suspect de s’en prendre aux dirigeants politiques d’autres pays»Charlie Hebdo ne se privait bien sûr pas de caricaturer les hommes politiques français et les figures de la religion catholique. 

Hayao Miyazaki est connu pour ses positions pacifistes et antimilitaristes. En 2003, il refusait de se rendre à la Cérémonie des Oscars pour recevoir son trophée de meilleur film d’animation, à cause de l’engagement des Etats-Unis en Irak. Son dernier film Le Vent se lève avait également un propos antimilitariste, que les Japonais nationalistes lui reprochaient