Les musées américains interdisent les perches à selfie

CULTURE Le MET à New York ou le Hirshborn Museum and Sculpture Garden à Washington viennent de décider d’interdire les perches à selfie…

A.L.

— 

Des touristes avec une perche à selfie, à Paris le 6 janvier 2015
Des touristes avec une perche à selfie, à Paris le 6 janvier 2015 — Remy de la Mauviniere/AP/

Le selfie, ce mal du siècle. Et pire que le selfie, la perche à selfie. Ce gadget permettant de fixer son smartphone à une perche afin d’optimiser son selfie est en train de s'ajouter aux parapluies et sacs à dos dans la liste des objets interdits de plusieurs musées américains, raconte le New York Times.

Des gadgets envahissants

Le Hirshborn Museum and Sculpture Garden à Washington vient d’interdire les «selfie sticks» ce mois-ci. Le MET, à New York, vient tout juste de décider cette interdiction, et le Musée des Beaux Arts de Houston l’envisage.

Le problème des perches à selfie? Elles sont envahissantes pour le reste des visiteurs, mais surtout menaçantes pour les œuvres. «Nous ne voulons pas avoir à mettre les œuvres sous verre», déclare une cadre de la National Gallery de Washington. D’autres musées évoquent les dangers qu’elles peuvent provoquer pour l’utilisateur lui-même. «Nous avons tellement de balcons dont ils peuvent tomber, ou d’escaliers sur lesquels glisser», renchérit le directeur du développement digital du Met.

Les selfies, une pub gratuite pour les œuvres 

En fixant des limites, les musées ne voudraient pas décourager les selfies sans perche, bienvenus pour le coup de pub qu’ils donnent aux œuvres sur les réseaux sociaux. A l’exposition Jeff Koons de Whitney Museum of American Art, des petits mots «Koons is great for selfies» étaient distribués.

Et c’est encore mieux si le selfie est signé de Katy Perry: le New York Times cite celui qu’elle avait pris devant American Gothic à l’Art Institute de Chicago.

 

Also at the @artinstitutechi the original goths #americangothic

Une photo publiée par KATY PERRY (@katyperry) le 12 Août 2014 à 18h25 PDT

 

Photo: Katy Perry with American Gothic, via Instagram.

Si les perches à selfie ne sont pas encore légion aux Etats-Unis, à Paris et à Londres, «les touristes asiatiques en ont fait un élément très visible du paysage urbain», note le New York Times. A quand l’interdiction de la perche à selfie au Louvre?