Un employé du musée de l'Ermitage arrêté pour vol

CULTURE L'employé de la bibliothèque du musée avait volé plusieurs lithographies, manuscrits et livres du XVIIe au XIXe siècle. Il risque six ans de prison... 

20 Minutes avec AFP

— 

Le musée de l'Ermitage, à Saint-Pétersbourg
Le musée de l'Ermitage, à Saint-Pétersbourg — MUHS/CARO FOTOS/SIPA

Un employé de la bibliothèque du musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg a été arrêté vendredi pour le vol de «plusieurs lithographies, manuscrits et livres du XVIIe au XIXe siècle» qu'il avait tenté de revendre à des antiquaires.

Les oeuvres et objets dérobés ont été retrouvés chez l'employé, mais aussi chez une de ses connaissances et dans des boutiques d'antiquaire de Saint-Pétersbourg, a précisé le FSB, les services secrets russes, qui menait l'enquête sur la disparition de pièces du musée après une inspection de la bibliothèque en janvier 2015. Ces ouvrages ont depuis repris leur place au musée, a annoncé la direction du musée dans un communiqué.

Deux cent bijoux déjà volés en 2006 

La vaste collection de l'Ermitage, l'une des plus prestigieuses au monde, avait déjà été délestée en 2006 de quelque 200 bijoux, volés avec l'aide d'une conservatrice du musée. Le mari de la conservatrice avait été condamné à cinq ans de prison pour le vol de ces pièces de joaillerie, d'une valeur de 3,9 millions d'euros selon le musée, ancienne résidence des tsars de Russie.

En 2010, un audit de trois ans mené par le ministère russe de la Culture avait établi que près de 250.000 pièces de musées avaient été volées ou perdues en Russie.