Victoires de la Musique 2015: Et nos vainqueurs sont…

RECOMPENSES Voici le palmarès idéal de «20 Minutes» pour la 30e édition de la remise de prix, qui se tient ce vendredi soir...

Benjamin Chapon
— 
Johnny Hallyday et Julien Doré sur TF1
Johnny Hallyday et Julien Doré sur TF1 — F.Berthet-TF1

Ce vendredi soir, les Victoires de la musique 2015 seront décernées. 20 Minutes ne peut pas attendre et a décidé de dévoiler son palmarès idéal.

>> Retrouvez le palmarès complet de la cérémonie en vidéo par ici

Artiste masculin de l’année

Johnny Hallyday, bien sûr. On n’a rien contre Calogero et Julien Doré mais là, franchement, y a pas photo. 2014 a été l’année Johnny avec un nouvel album très réussi et l’annonce d’une tournée qui suscite l’hystérie. En plus, cette année, les Victoires fêtent leurs 30 ans. Et qui mieux que Johnny peut se prévaloir d’avoir traversé ces 30 ans de musique française?

Artiste féminine de l’année

Le choix est plus cornélien. «Révélée» l’an passé, Christine and the Queens est clairement favorite avec ses cinq nominations pour cette édition. Le duo Brigitte a également brillé en 2014 avec un nouvel album très honorable. Pourtant, on aurait tendance à leur préférer Olivia Merilahti de The Dø. D’abord parce que le troisième album du duo est, à nouveau, une pure merveille. Mais aussi parce que la chanteuse y prend une toute nouvelle ampleur.

Album révélation

François and the Atlas Mountains a encore franchi un palier avec leur nouvel album, Piano Ombre. Pour certains, sans doute, il s’agit d’une révélation mais en réalité, le groupe produit depuis plusieurs années déjà une musique pop magique.
Autres nommés: Mini World de Indila et Idées blanches de Vianney.

Groupe ou artiste révélation scène

Benjamin Clementine est nommé alors qu’il n’avait pas sorti son premier album. Et pour cause, sur scène, sa présence prodigieuse fait toute la différence. Le chanteur britannique n’a pas oublié qu’un concert doit être une expérience unique.
Autres nommés: ALB et Féloche.

Chanson originale de l’année

Derrière les mots n’a pas la force populaire des grandes heures d’Alain Souchon et Laurent Voulzy. Un jour au mauvais endroit ressemble vraiment trop à du Calogero. Et Saint Claude, bien que très belle vaudra une autre Victoire à Christine and the Queens. Non, la chanson de l’année, hélas pour les mélomanes, c’est Sur ma route de Black M

Album Chanson de l’année

On a tant aimé Alain Souchon et Laurent Voulzy séparément qu’il serait merveilleux de les voir recevoir une Victoire en commun. Mais Chaleur humaine de Christine and The Queens est un meilleur album, puissant, surprenant, inventif.
Autre nommé: Les Feux d’artifice de Calogero

Album Rock de l’année

On choisit le moins rock parmi les trois nommés: Shake, Shook, Shaken deThe Dø. Parce qu’il permet aux instruments électroniques non nobles de connaître une heure de gloire qui fera date avec des mélodies qui touchent au sublime.
Autres nommés: Little Armageddon de Skip The Use et The White Pixel Ape de Shakaponk.

Album Rap de l’année

Entre Cosmopolitanie de Soprano, Je suis en vie de Akhenaton et Les Yeux plus gros que le monde de Black M, ce sont très visions bien différentes du hip-hop qui sont nommées. Soprano fait une sorte jonction entre l’ancien et le moderne. Ça peut valoir une Victoire.

Album Musiques électroniques de l’année

Complètement fou de Yelle porte bien mieux son titre que le Listen de David Guetta qu’on a eu bien du mal à écouter en entier. En revanche, Ghost Surfer de Cascadeur est une merveille passée trop inaperçue. Parce que les Victoires servent aussi à ça, Cascadeur mérite une mise en lumière.

Album Musiques du monde de l’année

L’album éponyme du trio Rivière noire a été l’une des grandes claques jazz de l’année. Leur musique a en outre l’avantage d’être très accessible.
Autres nommés: Bed of Stone de Asa et Dernier appel de Tiken Jah Fakoly.

Clip vidéo de l’année

Au 7.652e visionnage, on a arête de compter. Saint Claude de Christine and the Queens a tourné en boucle. Parce que la chanson est très belle, et aussi parce que la vidéo est simple et féerique.
Autres nommés: Dernière danse de Indila et Despaire, Hangover & Esctasy de The Dø.