Festival d’Angoulême: Un nouveau Prix rien que pour les filles

BD Le Prix aufeminin.com récompense le travail d’une jeune auteure n’ayant jamais publié...

Envoyé spécial à Angoulême, Olivier Mimran

— 

Ballet, de Chloé Francisci (c) 2015
Ballet, de Chloé Francisci (c) 2015 — C. Francisci & FIBD

Il se crée peu de nouveaux Prix à Angoulême, ou dans des circonstances  exceptionnelles (Le Grand Prix spécial attribué à Charlie Hebdo, par exemple.). Et, plus rarement, lorsqu’il s’agit de nouer  un nouveau partenariat. C’est justement le cas du site aufeminin.com, dont le Prix sera à partir de dorénavant attribué à une des lauréates du concours Jeunes Talents.

Le parti pris est cohérent, le site aufeminin.com consacrant l’essentiel de son contenu éditorial à un public… féminin. Mais aussi parce que le nombre de femmes auteures de BD va croissant, alors qu’il était tout à fait anecdotique il y a encore seulement une dizaine d’années. Les filles commencent à durablement «s’installer» dans le monde de la BD. Normal donc, que des Prix leur soient dédiés.

Pour sa première édition, le Prix aufeminin.com a été attribué à Chloé Francisci (lire son interview sur aufeminin.com)

20 Minutes a interrogé Ezilda Tribot, responsable du pôle jeunesse du festival d’Angoulême, à propos de cette nouvelle distinction.

Quel intérêt d’accoler ce Prix à celui du concours Jeunes talents ?
Il lui amène un plus! C’est une façon de montrer qu’être auteur, c’est aussi travailler sur d’autres supports que la bande dessinée: c’est habiller des espaces, comme on peut le demander chaque année au lauréat Jeunes Talents de l’année, mais ça peut aussi être habiller des sites web ou d’autres supports de communication.

Le fait qu’il soit obligatoirement attribué à une fille n’est-il pas discriminatoire ?
Le raccourci est un peu simple. Cette auteure est choisie une fois l’ensemble des 20 sélectionnés établi lors du jury. Le choix de ce prix est fait en accord avec la direction d’aufeminin.com, qui porte avant tout son attention sur le graphisme et la qualité des travaux.

Quel est le ratio filles/garçons qui participe, chaque année, au concours Jeunes Talents ?
C’est très variable d’une année à l’autre. Parfois c’est 50/50, parfois c’est très déséquilibré (avec plus de garçons !).

L’œuvre gagnante de la lauréate sera-t-il particulièrement mis en avant ?
Non. Chloé est intégrée à l’exposition et au catalogue, mais rien de particulier en plus.