Attaque à «Charlie Hebdo»: la solidarité s'invite sur les murs de France et d'ailleurs

GRAFF Simples graffitis maladroits ou œuvres plus soignées, des témoignages de soutien à l'hebdomadaire satirique fleurissent au coin des rues...

J.M.

— 

Devant l'ambassade de France, à Barcelone, le 8 janvier 2015.
Devant l'ambassade de France, à Barcelone, le 8 janvier 2015. — Manu Fernandez/AP/SIPA

A travers le monde, les dessinateurs de presse partageaient dès mercredi leur émotion après l’attentat contre Charlie Hebdo. A leur tour, artistes reconnus et anonymes se sont emparés de la rue pour rendre hommage aux victimes. Petite exception pour l'un des figurines les plus reconnues du Street Art, Banksy, qui a posté sur sa page Facebook un dessin représentant un crayon cassé, qui donne naissance à deux autres crayons.

 

RIP @lucille_clerc

A photo posted by Banksy (@banksy) on Jan 1, 2015 at 3:02pm PST

 

En France, au Grand-Bornand,en Haute-Savoie, c’est un portrait du visage lunaire du dessinateur Cabu, signé 463, qui a été dessiné durant la nuit.

A Marseille, le même dessinateur, sans son éternelle paire de lunettes, a été représenté grâce à des bombes de peinture.


A Nice, à Bois-Colombes et dans d'autres villes françaises, la formule de solidarité «Je suis Charlie» est reprise en choeur.

 

 

Même dans la cité, Charlie impose son immortalité. #jesuischarlie #zerotolerance #charliehebdo

Une photo publiée par Marlou (@thatsmarlou) le Janv. 1, 2015 à 7 :57 PST

 

L'auteur de l'œuvre suivante ferait bien de ne pas se montrer. La SNCF n'apprécie guère qu'on bombe ses rames, même en reproduisant des personnages dans le style de Charb.

Hors de la métropole, à La Réunion, c'est le street-artist Jace, originaire du Havre, qui offre un coeur à «Charlie».

 

Le graffeur DZIA en Belgique a, lui, investi la gare d’Anvers-Luchtbal.

 

En Grande-Bretagne, dans le quartier de Shoreditch, à Londres, sont apparus des témoignages de soutien à Charlie Hebdo.

 

Found plenty of these #Jesuischarlie tribute #streetart in #Shoreditch during my lunch break.

A photo posted by Bruce Cat (@brucecat) on Jan 1, 2015 at 7:34am PST