Festival d'Angoulême: La belle et les bêtes

BD «20 Minutes» passe en revue des albums concourant dans la sélection officielle du prochain Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême (29 janvier au 1er février)...

Olivier Mimran

— 

«Les royaumes du Nord», la BD (extrait)
«Les royaumes du Nord», la BD (extrait) — S. Melchior, C. Oubrerie & éditions Gallimard 2014

ANGOULÊME J-24 / Si la sélection officielle du festival d'Angoulême compte une majorité de titres plutôt destinés à un public mûr, les enfants et pré-ados ne sont pas oubliés: là où son ainée totalise 35 albums, la «sélection Jeunesse» est seconde en volume avec 12 titres (10 en «Patrimoine» et 5 seulement en «Polar»). Parmi ceux-ci, l'un des favoris est sans nul doute l'excellente transposition graphique des Royaumes du Nord, un roman de l'américain Philip Pullman ayant déjà fait l'objet d'une adaptation cinématographique.

Écrit par Stéphane Melchior et dessiné par Clément Oubrerie, ce premier volume (d'une série qui en comptera trois) raconte comment et pourquoi la jeune Lyra, une pensionnaire du Jordan College d'Oxford dont le copain Roger vient d'être enlevé par de mystérieux «enfourneurs», entreprend un long et périlleux périple vers les contrées septentrionales.

Alors que le film avait peiné à trouver son public, la BD est déjà un joli succès éditorial. Elle n'est pourtant sortie qu'à la mi-septembre 2014. C'est essentiellement dû aux talents conjugués de Melchior et Oubrerie, qui ont parfaitement su traduire le lyrisme teinté de fantastique présent dans la trilogie de Pullman. Lequel a accueilli leur travail avec enthousiasme, «autant sur l'univers graphique que sur l'adaptation scénaristique, qu'il a trouvée très perspicace», confie Clément Oubrerie. Trépidant en diable, le livre ne souffre qu'un défaut: il nous oblige à prendre notre mal en patience pour en dévorer la suite, prévue à la rentrée prochaine.

«Les royaumes du Nord» tome 1, par Stéphane Melchior & Clément Oubrerie - Éditions Gallimard, 17,80 euros.