Dieudonné de retour sur scène ce week-end

SPECTACLE Le polémiste s’est produit samedi soir au Zénith de Nantes devant 5.000 spectateurs…

A.G.

— 

Dieudonné le 11 janvier 2014 au théâtre de la Main d'or, à Paris
Dieudonné le 11 janvier 2014 au théâtre de la Main d'or, à Paris — Alain Jocard AFP

Moins d’un an après l’interdiction de son spectacle Le Mur par le conseil d’Etat, Dieudonné est de retour. Le polémiste s’est produit samedi soir au Zénith de Nantes (là où on son spectacle avait été interdit pour la première fois en janvier dernier) et a fait salle comble. En dépit des appels au boycott, cinq mille spectateurs étaient au rendez-vous pour un nouveau one-man-show baptisé La bête immonde.

Le Parisien évoque «un spectacle édulcoré, mais ponctué de passages toujours très tendancieux». De son côté, un journaliste de Ouest-France, qui a assisté à la représentation, décrit un spectacle de quatre ou cinq saynètes: «L’une mime le procès d’un esclave noir nommé Anelka, face à un esclavagiste juif aux Antilles, un deuxième fait référence au massacre des Indiens d’Amérique au regard de la Shoah. Une autre part du personnage de Conchita Wurtz, la cantatrice barbue de l’Eurovision pour aligner une série de déviances sexuelles graveleuses dans un futur proche, conséquences suggérées du mariage pour tous.»

Pas d’infraction

A la fin de la représentation, Dieudonné a invité les spectateurs à faire des quenelles, geste dont il cultive l’ambiguité. Selon Ouest France qui s’appuie sur des sources policières, même s’«il file tout au long du spectacle un antisémitisme latent doublé de piques anti-système», le one-man-show ne donne pas matière à infraction, car le polémiste reste malgré tout «toujours en lisière». 

Cette date au Zénith de Nantes était la première d’une nouvelle tournée en France, en Suisse où il affiche complet, et en Belgique.