«Un viol artistique»: Madonna ivre de rage après la fuite de son album

Madonnaleak Madonna dénonce un «viol artistique», «une forme de terrorisme» après avoir été victime du vol de ses futures chansons…

Alice Coffin
Madonna au Malawi en novembre 2014
Madonna au Malawi en novembre 2014 — Tsvangirayi Mukwazhi/AP/SIPA

«C’est un viol artistique. Une forme de terrorisme.» Madonna est révoltée. Son futur album a été piraté et 11 de ses titres ont été mis en ligne sur Internet. Dans un post sut Instagram, elle laisse exploser sa rage. «Des fuites concernant des morceaux qui pour la moitié ne figureront pas sur l’album et ne sont que des maquettes. Pourquoi voler? Wtfffff!!! Pourquoi les gens ne laissent-ils pas la possibilité aux artistes de développer leur travail?»  (le post a été supprimé depuis, mais certains sites comme Jezebel en ont fait la catpure d'écran).

Like a litte prayer

L’album ne devait sortir que dans quelques mois. Dans un post précédent relayé sur Instagram et Twitter, l’artiste suppliait ses fans de ne pas écouter les morceaux écrivant, telle une petite prière à son public, «Merci de votre loyauté! Merci de votre patience!».

 Thank you for not listening! Thank you for your loyalty! Thank you for waiting and if you have heard please know... http://t.co/lA0ydAYCxM
— Madonna (@Madonna) December 17, 2014